Vendredi 20 octobre 2017 | Dernière mise à jour 20:34
Les propriétaires sont de plus en plus attentifs au bien-être de leurs animaux de compagnie lorsqu’ils sont laissés seuls.

Les propriétaires sont de plus en plus attentifs au bien-être de leurs animaux de compagnie lorsqu’ils sont laissés seuls. Image: William Andrew/GettyImages

Pet-sitting Les offres en ligne cartonnent sur le marché de la garde d’animaux

Refuges et chenils ne sont plus seuls à garder chiens, chats ou lapins. Que ce soit pour les vacances ou une simple promenade, la concurrence des particuliers via Internet se fait vive.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Les animaux de compagnie ont la cote auprès des ménages suisses. Ils étaient 44% à en posséder au moins un en 2016, contre 39,2% en 2012. En tête, les chats, qui ronronnent dans 30% des foyers, et les chiens (12%), selon une étude menée par la Société pour l’alimentation des animaux familiers. Seulement voilà: la population s’urbanise, l’homme moderne pendule, et le temps disponible pour réellement s’occuper de l’animal se réduit comme peau de chagrin.

Une brèche dans laquelle s’engouffrent les plates-formes de services, dont le volet consacré à la garde d’animaux gagne en importance, aux côtés des offres de baby-sitting ou d’aide aux seniors. Yoopies.ch, succursale suisse d’un des sites européens les plus grands du genre, né en France, a vu ce segment bondir ces dernières années, explique Amélie Petetin: «Lorsque nous avons lancé cette offre en 2015, nous avons totalisé 792 profils actifs dans la garde d’animaux. Ils étaient 2503 l’année suivante, et nous tablons sur 4000 profils pour la fin de 2017.»

Il n’est pas le seul. En Suisse romande, Pet-sitting.ch ou Petsitting24.ch totalisent à eux deux plusieurs centaines d’offres similaires. La plupart des pet-sitters sont des femmes, plutôt jeunes, souvent des étudiantes en quête d’appoint financier, ou des retraitées, qui recherchent autant de la compagnie qu’un petit complément à leur retraite. Les tarifs oscillent entre 10 fr. et 25 fr., mais tout dépend des prestations. Celles-ci vont de la garde à domicile, en soirée, à l’heure ou à la journée, et peuvent être complétées par des aptitudes aux soins ou des offres de toilettage.

Le dog-walking, service de promenade, pour un ou plusieurs chiens, est également très en vogue. Les prix sont légèrement inférieurs à ceux pratiqués dans les structures professionnelles. Le Refuge de Cottendart, à Colombier (NE), demande par exemple 16 fr. par jour pour un chat, 25 fr. pour un chien, et 10 fr. pour un petit rongeur (lapin, cochon d’Inde), 15 fr. s’ils sont plusieurs. Mais, pour la responsable des gardiens d’animaux, Carole Andrey, «ces sites ne représentent pas vraiment une concurrence, car notre clientèle est là, et le refuge est toujours plein de petits pensionnaires».

Pour en savoir plus, consultez le site du Matin Dimanche, www.lematindimanche.ch, sur votre ordinateur personnel, votre tablette ou votre smartphone. L’application Le Matin Dimanche est toujours disponible sur iPad. (Le Matin)

Créé: 13.08.2017, 11h35

Cet article est disponible en intégralité sur notre epaper

Déjà abonné ?

Identifiez-vous pour accéder à l'epaper

Pas encore abonné ?

Découvrez nos offres d'abonnement:

Numerique

Accès numérique illimité

Dès CHF 10.- par mois

Numerique Plus

Accès numérique illimité

+

Dès CHF 10.- par mois

Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.
Les enquêtes du matindimanche