Mardi 12 décembre 2017 | Dernière mise à jour 09:05
La police en est maintenant convaincue, les incendies du 15 juillet sont liés entre eux, tout comme ceux du 29 juillet. reste à savoir s’il s’agit d’un seul auteur.

La police en est maintenant convaincue, les incendies du 15 juillet sont liés entre eux, tout comme ceux du 29 juillet. reste à savoir s’il s’agit d’un seul auteur. Image: Christian Brun/Keystone

Enquête Onze foyers, des bêtes mortes et un incendiaire toujours libre

Depuis un mois, la Broye valdo-fribourgeoise est victime des flammes. La police privilégie la piste criminelle. Mais le profil du ou des auteurs se précise grâce aux similitudes entre les différents sinistres.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Deux habitations détruites, 11 incendies, plus de 80 animaux morts et un schéma qui se répète, presque chaque nuit de vendredi à samedi, depuis un mois. Les nerfs sont à vif dans la Broye valdo-fribourgeoise. La police a établi que les 7 incendies qui ont notamment visé l’Institut équestre national d’Avenches (IENA) dans la nuit du 14 au 15 juillet, causant la mort de plus de vingt équidés, sont liés entre eux. Les deux sinistres du 29 juillet à Payerne (VD), qui ont, entre autres, détruit une étable où ont péri 19 vaches et 6 veaux, sont également liés entre eux et d’origine criminelle.

Une source policière nous confie que «plusieurs hypothèses sont explorées, comme celle d’un imitateur, ou d’une bande organisée. Mais les similitudes entre les incendies font aussi penser à un seul et même auteur.» Les experts que nous avons interrogés estiment pour leur part que le ou les incendiaires habitent la région.

En début de semaine, les forces de l’ordre ont arrêté un suspect. Mais, selon nos informations, cette arrestation concernerait uniquement l’explosion qui a retenti dans la cave d’un immeuble locatif de Dompierre (FR), le 5 août, là où réside précisément un pyromane repenti. L’affaire est des plus complexes. Nous avons rassemblé tous les éléments factuels connus, afin de mieux comprendre le scénario que suit le ou les auteurs de tous ces foyers.

Une même région

Premier élément frappant, tous les sinistres ont eu lieu dans un rayon d’environ six kilomètres autour de Domdidier (FR). Si cette donnée permet de resserrer le cadre des recherches, la région en tant que telle, ne les facilite pas. À cheval sur les cantons de Vaud et de Fribourg, l’enquête broyarde mobilise deux corps de police différents. Les agriculteurs y sont nombreux, tout comme les chemins sinueux et isolés. Comme nous le révélions, certains habitants ont même décidé de surveiller eux-mêmes leurs exploitations.

Pour en savoir plus, consultez le site du Matin Dimanche, www.lematindimanche.ch, sur votre ordinateur personnel, votre tablette ou votre smartphone. L’application Le Matin Dimanche est toujours disponible sur iPad. (Le Matin)

Créé: 13.08.2017, 09h03

Cet article est disponible en intégralité sur notre epaper

Déjà abonné ?

Identifiez-vous pour accéder à l'epaper

Pas encore abonné ?

Découvrez nos offres d'abonnement:

Numerique

Accès numérique illimité

Dès CHF 10.- par mois

Numerique Plus

Accès numérique illimité

+

Dès CHF 29.- par mois

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.
Les enquêtes du matindimanche