Lundi 19 novembre 2018 | Dernière mise à jour 13:04
Les produits industriels sans gluten présentent des compositions faibles en protéines et en fibres, mais riches en sucre et en additifs.

Les produits industriels sans gluten présentent des compositions faibles en protéines et en fibres, mais riches en sucre et en additifs. Image: Alamy

Alimentation Pas si sain, le sans-gluten?

L'offre en matière de produits sans gluten industrialisés n'a jamais été aussi riche. Mais sous couvert de manger sain, consommer ces produits serait plutôt mauvais pour la santé.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Non merci, je ne mange pas de gluten.» Cette phrase, lorsqu’on tend un morceau de pain à un invité au moment de servir le fromage, à un collègue à la cantine ou à un copain d’école de Junior au goûter, on l’a déjà entendue. C’est même devenu une rengaine qui flirte largement avec l’effet de mode. Il y a certes ceux qui ont renoncé au gluten par vraie nécessité, comme les malades cœliaques (1% de la population suisse selon aha! Centre d’Allergie suisse) qui développent une réaction auto-immune à ce composant de différentes céréales.

Mais ceux qui s’abstiennent par choix ou sous l’effet d’un régime déguisé devraient y réfléchir à deux fois avant de foncer sur les rayons labellisés «sans gluten» des grandes surfaces: ces produits industriels sont nettement moins sains qu’ils en ont l’air. En clair, et comme le révélait en juillet dernier une enquête plutôt alarmiste du magazine français «60 Millions de consommateurs», ces produits «sans» présentent des compositions faibles en protéines et en fibres, mais riches en sucre et en additifs.

«Si vous ne mangez que des aliments industrialisés sans gluten, vous mangez tout aussi mal et peut-être même moins bien que si vous mangiez du gluten. L’idée, quand on se met à manger sans gluten – maladie cœliaque exclue – c’est pour aller mieux, pour sa santé. Donc en évitant le plus possible les produits industrialisés et transformés», s’insurge Virginie Terrier, micronutritionniste chez Efficium à Genève. La sonnette d’alarme est donc tirée.

Pour en savoir plus, consultez le site du Matin Dimanche, www.lematindimanche.ch, sur votre ordinateur personnel, votre tablette ou votre smartphone. L’application Le Matin Dimanche est toujours disponible sur iPad. (Le Matin)

Créé: 27.10.2018, 22h29

Cet article est disponible en intégralité sur notre epaper

Déjà abonné ?

Identifiez-vous pour accéder à l'epaper

Pas encore abonné ?

Découvrez nos offres d'abonnement

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.
Les enquêtes du matindimanche