Vendredi 29 mai 2020 | Dernière mise à jour 22:37

Israël Benjamin Netanyahu devra bien comparaître à son procès

Pas de dérogation pour le premier ministre israélien. Il aura l'obligation d'être présent au tribunal de Jérusalem dimanche. Netanyahu a été inculpé en novembre pour corruption, fraude et abus de confiance.

Le premier ministre plaide son innocence et dénonce un complot ourdi par la justice contre lui.

Le premier ministre plaide son innocence et dénonce un complot ourdi par la justice contre lui. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le premier ministre israélien Benjamin Netanyahu devra bien être présent à l'ouverture dimanche de son procès pour corruption, a confirmé mercredi un tribunal de Jérusalem. M. Netanyahu avait demandé une dérogation pour ne pas avoir à comparaître à cette audience et ce, malgré l'avis du ministère de la Justice qui exige sa présence.

L'avis du ministère n'ayant pas force de loi, c'est le tribunal de Jérusalem, qui jugera le Premier ministre, qui devait trancher.

Dans sa décision, la Cour des magistrats de Jérusalem cite une clause du droit pénal israélien selon laquelle «une personne ne peut être jugée pour des allégations criminelles qu'en sa présence.»

Lecture de l'acte d'inculpation

L'audience de dimanche est destinée à la lecture de l'acte d'inculpation «dont les détails sont bien connus de notre client», selon les avocats de M. Netanyahu, estimant que cela justifie son absence.

Benjamin Netanyahu a été inculpé en novembre pour corruption, fraude et abus de confiance dans trois affaires. L'une de ces affaires, appelée «4000» ou encore «Bezeq», du nom d'un groupe israélien de télécoms, est particulièrement sensible pour le premier ministre.

Faveurs gouvernementales

Dans ce dossier, la justice le soupçonne d'avoir accordé des faveurs gouvernementales qui pourraient avoir rapporté des millions de dollars au patron de la société israélienne Bezeq en échange d'une couverture médiatique favorable d'un des médias du groupe, le site Walla.

Le premier ministre – reconduit officiellement au pouvoir dimanche dernier à la faveur d'un gouvernement d'union avec son ex-rival électoral Benny Gantz – plaide son innocence dans ces trois affaires et dénonce un complot ourdi par la justice contre lui. (afp/Le Matin)

Créé: 20.05.2020, 16h45

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.