Samedi 18 janvier 2020 | Dernière mise à jour 02:47

Conjoncture Croissance de 2% prévue pour la Suisse l'an prochain

Les économistes du Credit Suisse tablent sur une croissance du produit intérieur brut (PIB) de la Suisse de 2% en 2014, légèrement supérieure à celle de cette année.

Si l'optimisme est de mise en matière de conjoncture, le marché immobilier, en surchauffe partielle, suscite quelque inquiétude.

Si l'optimisme est de mise en matière de conjoncture, le marché immobilier, en surchauffe partielle, suscite quelque inquiétude. Image: ARCHIVES / PHOTO D'ILLUSTRATION

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les économistes du Credit Suisse continuent de tabler sur une croissance du produit intérieur brut (PIB) de la Suisse de 2% l'an prochain et de 1,8% cette année.

Si l'optimisme est de mise en matière de conjoncture, le marché immobilier, en surchauffe partielle, suscite quelque inquiétude.

Alors que le bas niveau des taux d'intérêts stimule le boom de l'immobilier, il n'influe que modérément sur les investissements d'équipements, écrit lundi le numéro deux bancaire helvétique dans sa publication trimestrielle «Moniteur Suisse». Un phénomène qui devrait se poursuivre l'an prochain.

Ainsi l'an prochain, les investissements dans les biens d'équipement devraient certes s'accélérer à une croissance de 2,5%, après avoir augmenté de 0,7 en 2013. Mais la progression demeurera inférieure à la moyenne. Une évolution que les experts du Credit Suisse attribuent à une faible demande pour les exportations.

Même si une embellie est attendue en la matière en 2014, l'industrie exportatrice étant censée franchir le creux de la vague, les surcapacités et les incertitudes, notamment celle pesant sur l'avenir du site industriel suisse, freinent les grands investissements. Les entreprises vont se limiter à des dépenses de rationalisation et de remplacement.

Reste que les exportations vont aussi apporter leur soutien à la croissance de l'économie helvétique l'an prochain, avec une progression de 5%, selon les projections du Credit Suisse. La consommation privée, en hausse de 1,8% et celle des collectivités publiques, en progrès de 1,5%, devraient afficher une expansion inférieure à la moyenne. (ats/nxp)

Créé: 09.12.2013, 10h55

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.