Vendredi 29 mai 2020 | Dernière mise à jour 01:57

Familles «Les enfants doivent grandir avec un papa et une maman»

Le pape François a ouvert le colloque interreligieux sur le thème de la «complémentarité entre l'homme et la femme». La réunion veut redonner «la beauté de l'union naturelle dans le mariage».

Le but du colloque est de «proposer à nouveau la beauté de l'union naturelle entre l'homme et la femme dans le mariage».

Le but du colloque est de «proposer à nouveau la beauté de l'union naturelle entre l'homme et la femme dans le mariage». Image: AFP

Visite aux USA

Le pape François a confirmé ce lundi 17 novembre qu'il se rendrait aux Etats-Unis en septembre 2015 pour participer, entre autres, à une rencontre sur la famille.

Dans un discours prononcé au Vatican, à l'occasion de l'ouverture d'un colloque sur la complémentarité entre l'homme et la femme, le pape a indiqué qu'il se rendrait à Philadelphie (est des Etats-Unis) en septembre pour participer à cette rencontre mondiale des familles, prévue du 22 au 27 septembre.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les enfants doivent grandir dans une famille composée d'un père et d'une mère, a affirmé ce lundi 17 novembre le pape François, à l'ouverture d'un colloque au Vatican consacré à la «complémentarité entre l'homme et la femme».

Colloque interreligieux

«Les enfants ont le droit de grandir dans une famille, avec un papa et une maman, capables de créer un environnement idoine à leur développement et à leur maturation affective», a déclaré Jorge Bergoglio, selon des extraits de son discours diffusés par la radio vaticane.

Ce colloque interreligieux doit rassembler au Vatican pendant trois jours des dirigeants catholiques, juifs, musulmans et d'autres confessions «dans le but de proposer à nouveau la beauté de l'union naturelle entre l'homme et la femme dans le mariage».

La question de l'homosexualité

Dimanche, dans l'Osservatore Romano, le journal du Vatican, le cardinal Gerhard Müller, préfet de la Congrégation pour la doctrine de la foi, qui veille au respect du dogme catholique, a rappelé de son côté que «le premier lieu de la différentiation sexuelle (...) est l'expérience de la filiation».

Le Vatican a réuni le mois dernier un synode sur la famille, rassemblant cardinaux et évêques, qui a donné lieu à de fortes tensions, notamment sur la question de l'homosexualité.

(afp/nxp)

Créé: 17.11.2014, 11h02

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.