Jeudi 14 décembre 2017 | Dernière mise à jour 19:43

Panama Papers L'informaticien genevois n'est plus poursuivi

Le Ministère public genevois a classé la procédure pénale ouverte contre un ex-informaticien soupçonné de vol de données et d'abus de confiance.

Photo d'illustration.

Photo d'illustration. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le classement de la procédure a été prononcé lundi par ordonnance par le Ministère public, ont indiqué jeudi devant la presse Thomas Barth et Romain Jordan, les deux avocats de l'ex-employé de Mossack Fonseca. Cet Espagnol qui travaillait depuis seize ans pour la société avait été dénoncé par son employeur fin mai 2016.

Alors cœur du scandale des Panama Papers, Mossack Fonseca soupçonnait l'informaticien d'avoir volé une très grande quantité de données sensibles dans le but de nuire à l'entreprise. Des activités inhabituelles avaient été observées sur les deux ordinateurs utilisés par l'informaticien à Genève.

Le Ministère public a classé la procédure faute de preuves, mais également en raison du manque de collaboration de Mossack Fonseca, affirment les avocats. «Contrairement à ce qui avait été envisagé, notre client n'était pas le John Doe des Panama Papers dont on a parlé à l'époque», a relevé Me Thomas Barth. (ats/nxp)

Créé: 07.12.2017, 15h15

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.