Mercredi 26 juin 2019 | Dernière mise à jour 22:59

Etats-Unis Kevin Spacey a été inculpé d'agression sexuelle

L'acteur américain Kevin Spacey a été laissé en liberté sous caution, au terme d'une courte audience dans un tribunal de Nantucket (Massachusetts).

Kevin Spacey a plaidé non coupable selon plusieurs médias locaux.

Kevin Spacey a plaidé non coupable selon plusieurs médias locaux.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Kevin Spacey a été formellement inculpé lundi d'agression sexuelle par un juge de Nantucket. Le comédien a plaidé non coupable de ce chef d'accusation, passible de cinq ans de prison.

Le juge Thomas Barrett, du tribunal de Nantucket (Massachusetts), a ordonné que l'acteur étasunien soit laissé en liberté sous caution, au terme d'une courte audience. L'acteur a plaidé non coupable par le biais de ses avocats et ne s'est pas exprimé à l'audience.

Le magistrat a ordonné comme seule obligation de son contrôle judiciaire l'interdiction d'entrer en contact avec la victime présumée ou ses proches. Il a fixé au 4 mars la date de la prochaine audience.

La star de la série télévisée «House of Cards» avait demandé à se faire représenter par ses avocats, mais le magistrat avait refusé, le contraignant à se présenter lundi matin au tribunal.

Nouvelle étape pour #MeToo

L'inculpation formelle intervient plus de 13 mois après le dépôt de la plainte. Elle constitue une nouvelle étape pour le mouvement #MeToo, après la condamnation de l'acteur Bill Cosby et l'inculpation du producteur Harvey Weinstein.

Le chef d'agression sexuelle sur personne de plus de 14 ans est passible de cinq ans d'emprisonnement dans le Massachusetts.

Vidéo de l'incident

Le jeune homme à l'origine de cette plainte affirme que Kevin Fowler, de son vrai nom, lui a mis, à plusieurs reprises, la main dans le pantalon et a saisi son sexe le 7 juillet 2016, alors qu'ils discutaient dans un restaurant de Nantucket.

Kevin Spacey avait auparavant incité la victime présumée, qui travaillait comme serveur au sein de l'établissement, à boire de l'alcool, le jeune homme consommant plusieurs bières offertes par le comédien.

Les enquêteurs disposent d'une vidéo tournée, durant l'incident, par le serveur avec son téléphone dans ce restaurant situé sur l'île de Nantucket.

«Pas de preuve»

Agé de 59 ans, l'acteur deux fois oscarisé pour son second rôle dans «Usual Suspects» en 1996 et son premier rôle dans «American Beauty» en 2000 avait indiqué, dans une lettre au juge, qu'il entendait plaider non coupable.

Le jour de l'annonce de sa probable inculpation, le 24 décembre, Kevin Spacey a posté sur YouTube un message vidéo de plus de trois minutes dans lequel il se glisse dans la peau du personnage de Frank Underwood de la série «House of Cards».

Le message semble proposer plusieurs niveaux de lecture, évoquant à la fois le destin de Frank Underwood, que les scénaristes ont fait disparaître avant le début de la dernière saison de la série, mise en ligne début novembre, et les accusations visant Kevin Spacey.

«Bien sûr, certains ont cru à tout et attendent, le souffle court, de me voir tout avouer (...), (estimant) que j'ai eu ce que je méritais», déclare l'acteur dans la vidéo. «Vous ne croiriez pas au pire sans preuve, si?», interroge-t-il. «Non, vous êtes plus intelligents que ça.»

Série d'accusations

Depuis novembre 2017, Kevin Spacey a fait l'objet d'une série d'accusations de harcèlement et d'agressions sexuelles, notamment sur le plateau même de «House of Cards».

Au fil des témoignages se dessine le portrait accablant d'un homme sous l'emprise de pulsions, dirigées essentiellement vers de jeunes hommes, qu'il n'aurait pas hésité à toucher ou à agripper, voire davantage, sans leur consentement.

Enquêtes à Los Angeles et Londres

Outre le dossier de Nantucket, deux autres enquêtes sont en cours à Los Angeles et Londres, où le comédien a été le directeur artistique de l'un des plus prestigieux théâtres de la capitale britannique, The Old Vic, de 2004 à 2015.

L'acteur mexicain Roberto Cavazos, qui a joué dans plusieurs productions du Old Vic, a affirmé, sur sa page Facebook, qu'il «suffisait d'être un homme de moins de 30 ans pour que M. Spacey se sente libre de nous toucher».

Qu'il soit ou non condamné, la carrière de Kevin Spacey a déjà implosé. Il n'est plus apparu à l'écran ou sur une scène depuis la publication des premières accusations le visant et on ne lui connaît aucun projet en cours. (afp/nxp)

Créé: 07.01.2019, 18h30

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.