Dimanche 22 juillet 2018 | Dernière mise à jour 02:15

Les Breuleux (JU) Brûlé vif dans une station-service

Une automobile a pris feu à une pompe à essence aux Breuleux (JU). Après avoir évacué les voisins et maîtrisé l’incendie, les pompiers ont découvert un corps dans le véhicule.

La voiture en flamme juste avant l'intervention des pompiers.

La voiture en flamme juste avant l'intervention des pompiers. Image: Police cantonale jurassienne

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

«Je déjeunais, il devait être 9 h 20, lorsque j’ai entendu un gros boum, raconte une voisine de la station-service du Collège, aux Breuleux (JU). J’ai d’abord pensé à une plaque de neige qui tombait du toit, mais il y a eu encore plusieurs gros bruits. J’ai regardé par la fenêtre et j’ai vu une voiture en feu, sans personne autour.»

Alertés par un autre voisin, les pompiers sont vite arrivés, ainsi qu’une voiture de la police bernoise qui passait là comme cela lui arrive parfois, l’endroit étant proche de son secteur. La rue de la Gare où se situe la station a ainsi rapidement pu être bouclée. «Je n’ai rien vu, j’étais parti cinq minutes plus tôt pour aller à l’église, à Saignelégier, explique un autre habitant du quartier. Quand je suis revenu vers 11 heures, je n’ai pas pu regagner mon domicile. On m’a dirigé vers la salle paroissiale.»

«Nous y avons logé une vingtaine d’habitants de quatre immeubles du quartier, évacués par crainte d’une explosion, confirme Renaud Baume, maire de la commune. J’ai appris qu’il y avait un incendie lorsque la police m’a appelé afin de trouver un lieu d’accueil pour ces personnes afin de ne pas les laisser au froid. Dans la salle paroissiale, non loin de là, on a pu leur distribuer du café, du thé et des petits pains. Puis, comme l’attente se prolongeait, on est allé chercher des sandwiches. Les gens étaient calmes, ils discutaient entre eux, certains jouaient aux cartes. Ils ont pu rentrer chez eux en début d’après-midi.» Car l’incendie était d’importance et a mis près de cinq heures à être maîtrisé. Le SIS Franches-Montagnes Ouest a dû demander de l’aide au Centre de renfort de Tramelan. En tout, une trentaine de pompiers et huit véhicules ont été mobilisés. Le feu s’étant propagé à la station d’essence, les craintes étaient grandes.

Hélas, si le sinistre a pu être circonscrit, un corps calciné a été découvert dans le véhicule. «Cette Toyota hybride appartient à un habitant du village, nous apprend le maire. Des scellés ont été placés chez lui.» Reste tout de même à confirmer que c’était bien lui qui se trouvait dans l’auto, ce que la gendarmerie, la police judiciaire et le service d’identification appelés sur place devront déterminer. Le ministère public a ouvert une enquête pour élucider les circonstances du drame. Comment le feu a-t-il pris: accident, geste volontaire? «Qu’une voiture seule, dans une telle station, prenne feu, c’est très particulier», reconnaît Denis Cattin, officier de presse de la police jurassienne. (Le Matin)

Créé: 31.12.2017, 15h56

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.