Samedi 7 décembre 2019 | Dernière mise à jour 22:34

TV Séries: quelles nouveautés regarder en décembre?

Des bad girls, des vampires et un mutant déboulent dans votre écran lors du dernier mois de l'année. Voici le programme.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«En décembre, fais du bois et endors-toi», conseille un vieux dicton paysan. Depuis, le chauffage au sol a été inventé et il y a trop de bonnes séries pour ne pas garder les yeux ouverts. Voici le programme du dernier mois de l'année.

«LOS ANGELES BAD GIRLS» (3 décembre, TF1)

Le pitch: Sydney Burnett a quitté son poste au sein de la DEA et travaille désormais comme inspecteur de police à Los Angeles. Assaillie par le poids d'un lourd secret, elle mène une vie désordonnée, jusqu'à l'arrivée de sa nouvelle co-équipière, Nancy McKenna, une mère de famille avec une histoire toute aussi complexe.

Notre avis: L'adaptation à la TV de la franchise cinématographique «Bad Boys» (avec Martin Lawrence & Will Smith) mise sur les femmes. Ce sont Gabrielle Union et Jessica Alba qui ont hérité de l'insigne de la LAPD pour s'attaquer aux dangereux criminels. Il y a de jolies explosions à la Michael Bay mais ça ne casse pas des briques pour autant. Lancée en mai dernier outre-Atlantique, la série a été renouvelée pour une 2e saison.

«PRISE AU PIÈGE »(4 décembre, M6)

Le pitch: Anne Rivière, accusée à tort du meurtre d'un informaticien de son entreprise, se retrouve plongée dans le monde pénitentiaire. Elle devra lutter pour sa survie face à la violence du milieu carcéral, tandis que son père et son frère mettront tout en œuvre pour prouver son innocence.

Notre avis: Au départ de «Prise au piège», il y a «Vis a vis», une série espagnole développée par l'un des cocréateurs de «La casa de papel», Álex Pina. Un choix qui semble peu risqué pour M6, encore timide dans la fiction française. Reste à savoir si Elodie Fontan («Clem», «Qu'est-ce qu'on a fait au Bon Dieu?»), qui joue l'héroïne, a les épaules pour lutter contre la concurrence: «Nina» sur France 2 et «New Amsterdam» sur TF1.

«V-WARS» (5 décembre, Netflix)

Le pitch: Le Dr. Luther Swann voit sa vie basculer dans l'horreur le jour où son meilleur ami, Michael Fayne, se transforme en dangereux prédateur qui se nourrit de sang humain. Peu à peu, cette mystérieuse maladie se propage, divisant la société en deux camps: les gens «normaux» et les vampires.

Notre avis: Série de vampires classique, «V-Wars» est portée par un habitué du genre, Ian Somerhalder, qui avait le rôle de Damon dans «Vampire Diaries». Sauf qu'ici il fait partie des normaux, en incarnant Swann qui entame une course contre la montre pour trouver un antidote. Après «Mortel», lancée le 21 novembre, Netflix fait décidément une fixation sur les buveurs de sang.

«TRUTH BE TOLD» (6 décembre, Apple TV+)

Le pitch: Josie Buhrman a tant bien que mal tenté de se reconstruire après le meurtre de son père, l'abandon de sa mère et la trahison dont elle a été victime de la part de sa sœur jumelle, Lanie. Mais les choses vont prendre un tournant inattendu et pour le moins perturbant lorsqu'une journaliste décide de rouvrir treize ans après l'enquête autour de l'assassinat du père de Josie par le biais de son nouveau podcast à sensation.

Notre avis: Apple surfe sur le succès actuel des podcasts criminels et continue de mettre beaucoup d'argent dans ses séries. Ainsi, autour d'Octavia Spencer, on retrouve Aaron Paul et Lizzy Caplan. On rappelle le principe: les trois premiers épisodes sont proposés le 6 décembre, puis un nouvel épisode sort tous les vendredis.

«THE L WORD: GENERATION Q» (8 décembre, Showtime, et 9 décembre, Canal+)

Le pitch: Elles ont la quarantaine ou pas encore 30 ans. Elles sont lesbiennes et fières de l’être, même si ce n’est pas toujours facile. Amours, déconvenues, épreuves et réussites, leur vie à Los Angeles n’a rien d’un long fleuve tranquille...

Notre avis: Si la diversité à la télévision s'en sort mieux aujourd'hui, la série «The L Word» a fait figure d'avant-garde il y a quinze ans. «Generation Q» est sa suite et Jennifer Beals, Katherine Moennig ou Leisha Hailey reprennent leurs rôles originels, aux côtés d'une nouvelle génération de personnages LGBTQIA, soit un casting le plus inclusif possible.

«THE WITCHER» (20 décembre, Netflix)

Le pitch: Se déroulant dans un univers médiéval-fantastique très sombre, «The Witcher» est l'histoire de Géralt de Riv, alias «le Sorceleur», chasseur de monstres en tous genres.

Notre avis: Adaptation de la saga littéraire du «Sorceleur» (connue aussi en jeu vidéo), «The Witcher» se présente comme un rendez-vous incontournable pour les fans d’heroic fantasy et d’action. Surtout que Netflix n'a pas lésiné sur les moyens avec Henry Cavill («Man of Steel») dans le rôle principal et une tonne d'effets spéciaux. La showrunneuse dit avoir des plans pour 7 saisons. Le géant du streaming lui en a déjà assuré deux avant même son lancement. Ne reste plus qu'à laisser agir le puissant sort.

Et aussi:

«THE MARVELOUS MRS. MAISEL» – saison 3 (6 décembre, Prime Video)

La très acclamée série d'Amazon est de retour après avoir remporté deux Emmy et un Golden Globe supplémentaires. On assistera à la première tournée américaine de Midge. En parallèle, elle tentera de gérer ses problèmes relationnels avec son mari, sa famille et sa belle-famille. Tout ça en seulement 8 petits épisodes. C'est cruel.

Laurent Flückiger

Créé: 01.12.2019, 12h48

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.