Dimanche 20 août 2017 | Dernière mise à jour 07:31

Football Une star mondiale débarque en 2e ligue inter

Ancien joueur de Manchester United, Eric Djemba-Djemba va porter les couleurs du FC Vallorbe-Ballaigues. Un transfert qui est aussi une histoire d'amitiés.

Djemba-Djemba, ici aux côtés de Rooney, va bientôt découvrir les pelouses de la 2e ligue inter sous le maillot du FC Vallorbe-Ballaigues.

Djemba-Djemba, ici aux côtés de Rooney, va bientôt découvrir les pelouses de la 2e ligue inter sous le maillot du FC Vallorbe-Ballaigues. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

C'est un transfert retentissant que le FC Vallorbe-Ballaigues vient de signer, annonce footvaud.ch. Le petit club vaudois de 2e ligue inter s'est offert les services d'Eric Djemba-Djemba, l'ancien international camerounais (35 sélections). A 35 ans, Djemba-Djemba a notamment porté le maillot de Manchester United de 2003 à 2005 - pressenti à l'époque pour succéder à Roy Keane dans l'esprit d'Alex Ferguson, il avait été transféré à Old Trafford en provenance de Nantes pour cinq millions. Il avait aussi porté les couleurs d'Aston Villa et de Burnley. Après des étapes qui l'ont conduit notamment au Qatar, en Israël et en Serbie, il jouait dernièrement en Indonésie.

Mais comment un joueur ayant disputé la Coupe du monde 2002 avec le Cameroun a-t-il bien pu atterrir à Vallorbe? Il se trouve que Djemba-Djemba est le pote de Jacques Etondé, l'actuel milieu de terrain de Vallorbe et que les deux amis avaient juré de se retrouver. Le coach Jean-Yves Bonnard n'est pas peu fier de sa dernière acquisition. «C’est génial, non?, réagit-il sur le site de footvaud, qui révèle l'information. On a déjà eu des contacts il y a quelques mois, mais ça n’a pas pu se faire. Aujourd’hui, toutes les conditions sont réunies et Eric va jouer pour le FC Vallorbe-Ballaigues. Vous vous rendez compte?» Pour ce faire, le coach a dû faire une petite entorse à son idéal de recrutement, lui qui ne souhaitait accueillir que des joueurs formés en Suisse. «Ça n’a pas changé, je vous rassure. On veut toujours des joueurs suisses. Mais là, franchement, j’étais obligé de faire une exception, non?» Effectivement, oui, on peut aisément l'admettre. (Le Matin)

Créé: 02.11.2016, 11h11

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.