Mardi 2 juin 2020 | Dernière mise à jour 23:59

Le fromage à raclette a souffert mais s’en sort

L’annulation des évènements valaisans de l’été et la fermeture des restaurants ont eu des répercussions sur la vente de Raclette AOP, compagnon indispensable de tout raout dans le canton. Mais les fromageries ont pu en partie compenser ces pertes par d’autres moyens. Les caves étaient pleines, et les laiteries ne parvenaient plus à écouler leur stock. Frappé par la crise du coronavirus, l’interprofession avait décidé le 24 avril de l’arrêt de la production de Raclette AOP durant au moins deux semaines, de peur que le prix au kilo ne s’effondre et que les meules s’entassent et ne se perdent. L’annonce a fait le tour du pays.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Créé: 13.05.2020, 10h09

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.