Mardi 19 novembre 2019 | Dernière mise à jour 12:58

Nouveau président Le Valaisan Stéphane Rossini accède au perchoir du National

Le socialiste valaisan a été élu lundi pour un an à la présidence du Conseil national par 170 voix sur 175 bulletins valables.

Le socialiste valaisan a été élu lundi pour un an au perchoir du National.

Le socialiste valaisan a été élu lundi pour un an au perchoir du National. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Stéphane Rossini est désormais le premier citoyen du pays. Le socialiste valaisan a été élu lundi pour un an au perchoir du National par 170 voix sur 175 bulletins valables. Il succède à 51 ans au démocrate-chrétien lucernois Ruedi Lustenberger.

Enseignant et chercheur, Stéphane Rossini va ainsi achever ses seize ans de carrière politique à Berne en dirigeant les débats de la Chambre du peuple. Il est le huitième valaisan à accéder au perchoir après le libéral radical Jean-René Germanier en 2011. Tous les autres présidents du National issus de ce canton étaient PDC.

Les députés éliront ensuite leurs vice-présidents Christa Markwalder (PLR/BE) et Jürg Stahl (UDC/ZH) ainsi qu'un nouveau scrutateur, pour remplacer Laurent Favre (PLR/NE), en la personne Andrea Caroni (PLR/AR).

Puis, ce sera le tour du Conseil des Etats de renouveler son bureau. Pour la première fois de l'histoire un Jurassien présidera cette chambre: le socialiste Claude Hêche. (ats/nxp)

Créé: 24.11.2014, 15h29

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.