Lundi 17 juin 2019 | Dernière mise à jour 14:08

JUSTICE Igor Bogdanoff risque la prison!

L'animateur TV, pilote d'hélicoptère, est notamment accusé d'avoir falsifié son carnet de vol. Il pourrait écoper de 3 mois d'emprisonnement avec sursis et d'une amende de 10 000 euros.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'animateur TV et essayiste Igor Bogdanoff est-il le pilote d'hélicoptère émérite qu'il prétend? Une chose est sûre: mardi, il a comparu devant le tribunal de Versailles pour un défaut de licence de pilotage et des falsifications de son carnet de vol. Le parquet a requis trois mois de prison avec sursis et une amende de 10 000 euros à son encontre.

«Il est douloureux, inconcevable d'être traité comme un délinquant. Ça va être une catastrophe quand je vais dire ça à Grichka!», a déclaré Igor Bogdanoff après plus de deux heures trente de débats durant lesquels il a nié l'entier des infractions retenues contre lui.

Déclarations fantaisistes?

Tout avait commencé en septembre 2012 quand, à l'occasion de la sortie d'un de leurs livres, les jumeaux les plus célèbres du PAF avaient décidé de faire un coup médiatique en se posant sur le parking d'un centre commercial d'Etampes (Essonne). Or, l'autorisation de se poser en zone urbaine leur avait été refusée par la préfecture, et pour le coup, avait suscité les interrogations des enquêteurs.

De fait, pour étayer sa demande d'autorisation, Igor Bogdanoff avait fourni un carnet de vol «truffé de fausses heures et d'approximations», a relevé le policier chargé de l'enquête. «Il a en outre prétendu être instructeur, ce qui est complètement faux», a ajouté le capitaine du bureau de police aéronautique. Qui a ajouté: «M. Bogdanoff a inscrit plus de 5000 heures de vol. Seul un pilote professionnel volant tous les jours peut les atteindre. (...) Il a même affirmé avoir effectué 8 heures de vol d'affilée alors qu'un hélicoptère a une autonomie de 2 h 30!»

Inutile de dire que l'avocat de M. Bogdanoff a demandé la nullité de la procédure au motif que le carnet de vol n'était pas un document administratif et plaidé la relaxe de son client. Le jugement a été mis en délibéré au 3 mars.

(Le Matin)

Créé: 29.01.2014, 10h16

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.