Dimanche 17 février 2019 | Dernière mise à jour 22:21

Entretien Depardieu envisage de «tout vendre en France»

L'acteur français dit ne pas être «d'accord de l'utilisation qu'on fait de l'argent des impôts».

Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Gérard Depardieu, qui n'habite plus en France, songe à vendre tous les biens qu'il y possède, dit-il dans un entretien à TV Magazine paru vendredi.

«Je crois que je vais tout vendre en France! Je ne veux plus faire partie de ce pays», déclare l'acteur, âgé de 66 ans. Interrogé sur les biens qu'il souhaite vendre «châteaux ou restaurants», il répond: «Tout, je vous dis!», sans donner plus de précisions.

Propriétaire de vignobles en France et à l'étranger, Gérard Depardieu a aussi investi ces dernières années dans divers restaurants et commerces de bouche à Paris. Parmi eux figurent les restaurants «La Fontaine Gaillon» et «l'Écaille de la Fontaine», situés à deux pas de l'Opéra Garnier, dans le 9e arrondissement.

«Je veux juste me barrer de ce pays. Ce n'est pas le problème des impôts locaux. Je ne suis pas d'accord avec l'utilisation qu'on fait de l'argent de nos impôts. Alors je ne veux plus être propriétaire. Juste aller ailleurs, louer, vivre et mourir. Et travailler avec des gens que j'aime», ajoute le monument du cinéma français.

L'acteur dit habiter aujourd'hui en Italie «et bientôt en Biélorussie, chez les paysans, car c'est beau et que le président (Alexandre Loukachenko, ndlr) est un homme sympa».

«Honnêtement, je n'aime pas l'idée de cette Europe à venir. Avec les dirigeants qui sont au pouvoir en France, en Italie, en Allemagne... Je n'aime pas!», ajoute-t-il, assurant toutefois qu'il «aime les Français«.

(afp/nxp)

Créé: 04.09.2015, 13h48

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.