Mercredi 20 novembre 2019 | Dernière mise à jour 13:02

Etats-Unis Des stars posent pour la libération d'artistes

Johnny Depp, Peter Gabriel ou encore Tom Morello posent ardoise au cou avec l'identité de l'artiste en prison.

Image de The Voice Project où les stars posent sur des photos qui imitent le style des images de détenus aux Etats-Unis, imprimées sur des T-shirts.

Image de The Voice Project où les stars posent sur des photos qui imitent le style des images de détenus aux Etats-Unis, imprimées sur des T-shirts.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Johnny Depp et d'autres célébrités ont lancé mercredi une campagne demandant la libération d'artistes incarcérés dans le monde, en posant sur des photos qui imitent le style des images de détenus aux Etats-Unis, imprimées sur des T-shirts.

«L'art n'est pas un délit», peut-on lire sur tous les T-shirts, sous une photo en noir et blanc montrant la star qui porte autour du cou une ardoise donnant l'identité de l'artiste en prison.

La campagne est menée par The Voice Project, une organisation de défense de la liberté d'expression qui espère ainsi attirer l'attention sur leur sort et lever des fonds, selon son co-fondateur Hunter Heaney.

Protéger les prisonniers d'abus

En rappelant leurs noms au grand public, The Voice Project espère aussi protéger les prisonniers d'abus pendant leur incarcération. «Nous tendons à penser que ce type d'intimidations arrive dans les recoins sombres», dit Hunter Heaney.

Le chanteur britannique Peter Gabriel porte ainsi le nom d'un journaliste et écrivain ayant la double nationalité suédoise et érythréenne, Dawit Isaak, qui a disparu après son arrestation en 2001 en Erythrée.

Johnny Depp défend Oleg Sentsov, un réalisateur ukrainien arrêté en 2014 en Crimée et condamné à 20 ans de prison pour «terrorisme».

Le guitariste des Rage Against The Machine Tom Morello attire lui l'attention sur le sort d'un chanteur folk thaïlandais connu sous le nom de scène «Tom Dundee» et condamné en juin à sept ans et demi de prison pour un délit de lèse-majesté dans son pays.

(afp/nxp)

Créé: 17.11.2016, 05h09

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.