Dimanche 21 juillet 2019 | Dernière mise à jour 14:21

Polémique Oprah Winfrey dit avoir été victime de racisme à Zurich

La légende du talk-show Oprah Winfrey affirme avoir vécu une expérience plutôt désagréable à Zurich, où elle s’était rendue pour le mariage de Tina Turner.

Oprah Winfrey raconte l'incident à Zurich (à partir de la 2e minute).


Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

De nombreuses célébrités étaient présentes au mariage de Tina Turner et d’Erwin Bach à la fin juillet. Oprah Winfrey, la papesse du talk-show, détentrice d’une fortune estimée à 2,5 milliards de dollars, y était elle aussi.

Après être descendue à l’hôtel Dolder Grand, un cinq étoiles, la star de 59 ans a décidé d’aller faire un peu de shopping. C’est alors qu’elle a vécu une expérience plutôt désagréable dans un magasin, explique le Tages-Anzeiger sur son site internet, rapportant une interview d’Oprah Winfrey.

«Excusez-moi, pourrais-je voir ce sac ?», a-t-elle demandé dans une boutique de la place, alors qu’elle venait de craquer pour un sac noir en crocodile. Réponse abrupte de la vendeuse: «Non, il est trop cher.»

Réactions su Twitter

Oprah Winfrey a insisté, mais la réponse est restée la même : «Non, non. Vous ne pouvez pas vous payer ce sac. Prenez plutôt celui-ci», a poursuivi la vendeuse en lui montrant un sac plus petit.

La star a fini par s’en aller. Non sans avoir eu l’idée de s’offrir tout ce que contenait le magasin, a-t-elle précisé. Mais comme cela aurait signifié que la vendeuse aurait reçu une commission, elle a préféré renoncer.

Cette histoire a provoqué une tempête de réactions sur Twitter. «Cette femme à Zurich doit vivre dans un trou pour ne pas savoir qui est Oprah», a notamment écrit un internaute.

Les excuses de la propriétaire du magasin

Selon le Blick online, le magasin de luxe concerné s'appelle «Trois Pommes». Sa propriétaire s'est excusée pour le comportement de la vendeuse, tout en affirmant en parallèle qu'il s'agissait d'un «malentendu».

D'après elle le sac, d'une valeur de 35'000 francs, se trouvait derrière un vitrage de sécurité. La vendeuse aurait alors proposé à Oprah Winfrey de se rendre au 1er étage, afin qu'elle puisse lui montrer des sacs semblables. Mais cette dernière n'aurait plus été intéressée.

Créé: 09.08.2013, 08h03

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters