Jeudi 21 novembre 2019 | Dernière mise à jour 06:13

Interview Prince Albert: de la magie du cirque aux montagnes suisses

De passage à Vevey pour assister au spectacle du cirque Knie, le souverain monégasque est revenu pour nous sur ses plus beaux souvenirs dans le pays.

Vidéo: Lematin.ch

Galerie photo

Les deux Vincent font leur cirque devant un invité royal

Les deux Vincent font leur cirque devant un invité royal Un prince a assisté à la représentation veveysanne du Cirque Knie le samedi 19 octobre.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le prince Albert II de Monaco nous a reçu samedi soir à Vevey dans une roulotte du cirque Knie, peu avant le début du spectacle. Escorté par ses gardes du corps, le souverain monégasque a fait le déplacement le jour même en avion pour assister à cette représentation qui célèbre les 100 ans de la dynastie circassienne.

S'il n'était pas accompagné de la princesse Charlène et de leurs deux enfants, Jacques et Gabriella, le chef d'Etat était tout de même bien entouré, accueilli par la famille Knie, avec laquelle la famille princière entretient des liens étroits depuis de nombreuses années.

Souvenirs d'enfance à Vevey

«C'était pour moi une évidence d'être présent pour célébrer cet anniversaire, note le prince. La première fois que j'ai vu un spectacle du cirque Knie en Suisse, c'était avec mes parents et mes sœurs, ici même à Vevey, il y a plus de 40 ans. C'était une très belle soirée, un très beau spectacle. Des moments que l'on n'oublie pas.»

Cet été encore, le prince de Monaco s'était rendu à Vevey, pour assister au spectacle de la fête des vignerons. «J'ai trouvé que c'était une expression culturelle extrêmement intéressante, parce qu'elle est rare, mais aussi parce qu'au delà du monde de la vigne, elle était une célébration de la nature et de ses bienfaits. C'était très profond et très émouvant.»

Premiers pas à ski

S'il connait bien la région, le monarque avoue avoir un intérêt tout particulier pour les montagnes. En grand sportif ayant participé aux Jeux Olympiques d'hiver à maintes reprises, et membre du CIO (Comité international olympique), ses séjours en Suisse se font le plus souvent en station, du côté des Grisons. «Il y a des coins absolument merveilleux dans votre pays, sourit-il. J'ai un petit faible pour l'Engadine (GR), peut-être parce que j'y ai passé plus de temps à cause du bobsleigh.»

Lorsqu'on lui demande de nous conter sa plus belle journée passée dans le pays, c'est à sa plus tendre enfance qu'il se réfère. «Je pense que c'est lorsque j'ai fait mes premiers pas à ski à Schönried, au-dessus de Gstaad, dans l'Oberland bernois. Je devais avoir 5 ou 6 ans. Ce sont des souvenirs marquant!»

Après notre entretien, le chef d'Etat s'est mêlé au public pour apprécier le spectacle animé par les deux Vincent en toute simplicité, assis au sixième rang aux côtés de Bertrand Piccard et de ses gardes du corps.

Laura Juliano

Créé: 20.10.2019, 19h26

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.