Samedi 23 septembre 2017 | Dernière mise à jour 19:29

Censure Simone de Beauvoir fait encore scandale de nos jours

Interdite d’affichage dans le métro? Une comédienne dénonce sur Facebook la censure d’une affiche représentant l’écrivaine Simone de Beauvoir, nue et de dos.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Les correspondances amoureuses de Simone de Beauvoir doivent se jouer à partir de septembre à Paris. Pour assurer la promotion du spectacle, la troupe a choisi une photo de l’auteure en noir et blanc, nue et de dos face à un lavabo, comme le rapporte sur Facebook la comédienne Camille Lockhart.

Sauf que comme le précise cette dernière, l’affiche aurait été censurée par JC Decaux, le métro de Paris et les colonnes Morris. « Je sors de répétition avec un goût un peu amer sur le bout de la langue, parce qu'aujourd'hui, en 2017, on censure une paire de fesses et on laisse vivre les images publicitaires vulgaires et putassières pour vendre une bagnole, un soutif, des yaourts ou un adultère sur internet. ( …) Aujourd'hui, en 2017, en France, à Paris, on censure une photographie d'art, avec un cul innocent, sous prétexte que... que quoi, en fait ? Qu'un corps de femme c'est sale ? Qu'un corps, tout court, c'est sale ? », s’insurge Camille Lockhart « en colère ».

La comédienne tient à rappeler qui est-ce que l’on censure en interdisant cette image : « une des figures les plus brillantes de son temps, qui s'est battue pour faire entendre la parole des femmes, de toutes les femmes, qui s'est battue pour qu'on ait le droit de sortir de nos cuisines, réfléchir, voter, travailler, avoir un compte en banque, choisir ou non d'avoir des enfants », énumère-t-elle.

Et pour justifier de son indignation, Camille Lockhart rappelle aussi le caractère artistique de la photo prise en 1952 par Art Shay, une photo qui représente avant tout « une femme, remplie d'amour, de joie, de vie, qui se laisse voir, qui laisse voir son corps, parce qu'elle l'aime son corps, et que son corps est beau, parce que c'est un corps humain. »

De son côté JC Decause se défend de toute censure dans Le Parisien et assure que la décision concernant la photo n’a pas encore été arrêtée et qu’il doit notamment vérifier des détails en matière de droit d’utilisation. Media Transport, la régie publicitaire du métro affirme la même chose. Le post de Camille Lockhart a été partagé plus de 155.000 fois.

(Le Matin)

Créé: 21.06.2017, 17h53


Sondage

Faut-il subventionner les éleveurs qui laissent pousser les cornes aux vaches?




Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.