Mardi 16 juillet 2019 | Dernière mise à jour 22:52

Pots-de-vin à la fac L'actrice Felicity Huffman plaide coupable

L'ex-héroïne de «Desperate Housewives» a plaidé coupable lundi d'avoir versé des pots-de-vin pour faciliter l'entrée de sa fille à la fac.

Felicity Huffman devant le tribunal de Boston le 13 mai 2019.

Felicity Huffman devant le tribunal de Boston le 13 mai 2019. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'actrice américaine Felicity Huffman a plaidé coupable lundi d'avoir versé des pots-de-vin pour faciliter l'entrée de sa fille dans une université prestigieuse, ce qui lui permettra d'éviter un procès médiatique et aussi vraisemblablement la prison.

Devenue vedette mondiale après son passage dans la série «Desperate Housewives» (2004-2012), Felicity Huffman a accepté de plaider coupable d'association de malfaiteurs en vue de transférer des fonds dans un but frauduleux.

Ce chef d'accusation, qu'elle a reconnu, en larmes, devant la juge fédérale de Boston Indira Talwani, est passible de 20 ans de prison et d'une amende de 250'000 dollars, au maximum. Mais cette démarche devrait, selon toute vraisemblance, lui valoir une peine réduite, car la reconnaissance de culpabilité est d'une importance majeure dans le système judiciaire américain.

«Honte»

La comédienne connaîtra sa peine le 13 septembre, a indiqué le bureau du procureur fédéral du Massachusetts, Andrew Lelling. Le bureau du procureur a recommandé une peine d'un an de mise à l'épreuve (liberté assortie d'obligations) et 20'000 dollars d'amende. Elle échapperait ainsi à la prison, même si le juge qui prononce la peine n'est pas tenu de suivre cette recommandation.

Au total, 50 personnes sont poursuivies dans ce dossier de corruption destiné à faciliter l'entrée dans des prestigieuses universités d'enfants de clients fortunés. Dix ont déjà plaidé coupable, dont cinq parents. Dix autres doivent prochainement le faire formellement.

Felicity Huffman a admis lundi avoir versé 15'000 dollars à une société spécialisée dans la préparation aux examens pour que les résultats d'examen de sa fille aînée soient falsifiés. Lors de l'annonce de sa décision de plaider coupable, début avril, l'actrice avait exprimé ses regrets et dit avoir «honte» de ce qu'elle avait fait. (afp/nxp)

Créé: 14.05.2019, 01h00

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.