Mardi 16 juillet 2019 | Dernière mise à jour 08:07

Conflit Adil Rami répond à Pamela: «J'aurais dû être plus transparent»

Après les accusations de double vie lancée par l'actrice qui annonçait, mardi, la fin de sa relation avec le footballeur, ce dernier s'est exprimé à son tour sur Instagram.

Adil Rami et Pamela Anderson, du temps de leur amour.

Adil Rami et Pamela Anderson, du temps de leur amour. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Mardi, Pamela Anderson annonçait sur Instagram la fin du couple qu'elle formait avec Adil Rami. L'actrice accusait le footballeur français de la tromper depuis deux ans. Le traitant de «monstre», l'ex-sirène de Malibu affirmait que Rami menait une double vie.

«Je respecte Pamela»

Le moustachu pousseur de ballon ne pouvait pas rester sans réagir, communication de crise oblige. Il s'est donc, à son tour, exprimé sur Instagram, utilisant la même image d'illustration que Pamela Anderson.

«Une rupture n'est jamais chose facile. Comme souvent dans ces situations, l'émotion peut prendre le dessus et laisser s'exprimer des choses excessives, écrit Adil Rami. Pamela est une personne entière, que je respecte profondément, qui a des convictions, qui est sincère dans ses combats, et pour qui mon amour a toujours été sincère.»

Une relation «ambiguë»

Concernant les accusations de double vie lancées par Pamela Anderson, le sportif joue la nuance prudente: «En aucun cas je ne mène de double vie, je reste simplement attaché à préserver une relation pérenne avec mes enfants et leur mère Sidonie pour qui je garde un profond respect. C'est vrai j'aurais dû être plus transparent dans cette relation ambiguë. Je l'assume.»

En revanche, pas un mot sur les accusations de violences psychologiques avancées par Pamela Anderson: «Je souhaite l'apaisement et la discrétion pour nos familles et amis, même si je suis peiné et blessé», écrit le footballeur de l'équipe de France.

Voir cette publication sur Instagram

Une rupture n'est jamais chose facile. Comme souvent dans ces situations, l'émotion peut prendre le dessus et laisser s'exprimer des choses excessives. Pamela est une personne entière, que je respecte profondément, qui a des convictions, qui est sincère dans ses combats, et pour qui mon amour a toujours été sincère. C'est ce que je veux retenir. Je ne pense pas que nous devrions dévoiler notre intimité, notre histoire, qui ne regarde que nous. Sur ce point, je tiens cependant à faire la lumière. En aucun cas je ne mene de double vie, je reste simplement attaché à préserver une relation pérenne avec mes enfants et leur mère Sidonie pour qui je garde un profond respect. C'est vrai j'aurais dû être plus transparent dans cette relation ambiguë. Je l'assume. Je reste et resterai fidèle à mes valeurs et aux convictions qui sont les miennes et s’expriment dans mon engagement pour l'association @solidaritefemmes , qui est toujours aussi fort. Je suis fier d'avoir participé à cette grande et belle campagne qui a pu faire connaître le travail exceptionnel de cette association et de ses membres. Je souhaite l'apaisement et la discrétion pour nos familles et amis, même si je suis peiné et blessé. J'espère que vous le comprendrez et le respecterez. Adil

Une publication partagée par Adil Rami (@adilrami) le

Créé: 26.06.2019, 07h34

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.