Jeudi 20 septembre 2018 | Dernière mise à jour 10:56

Télévision Affaire «Koh-Lanta»: Eddy G. brise le silence

Accusé d'agression sexuelle pendant le tournage du jeu de TF1, le candidat s'exprime pour la première fois et crie son innocence.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Accusé d'agression sexuelle, l'un des candidats de la 19e saison de «Koh-Lanta» annulée après cinq jours de tournage sort de son silence. Tout comme son avocat le martèle depuis le début de l'affaire, le forain de 34 ans crie son innocence. Il assure d'ailleurs que dès sa descente de l'avion lundi, il a suivi les policiers sans sourciller. «Comme je n'ai rien à cacher et que je suis innocent, je n'ai même pas attendu que mon avocat arrive pour commencer à m'expliquer», explique Eddy G. à «Télé Star».

«Choqué» par sa garde à vue à son retour en France, le père de famille affirme que Candide Renard a refusé d'être confrontée à son agresseur présumé. Il se dit par ailleurs confiant quant à la suite de l'enquête: «Tous les soirs, j'ai dormi entre un homme et la paroi de la cabane. Candide, elle, était plus loin. Quand les caméramen sont revenus dans la nuit pour nous filmer, je me suis réveillé et Candide était à moitié sur moi. Ça a été filmé et ça me disculpe complètement», affirme celui qui va bientôt être papa pour la deuxième fois.

Mercredi, la justice française a ouvert une information judiciaire pour agression sexuelle à l'encontre d'Eddy G. après la plainte déposée par Candide Renard, 21 ans, fille de l'entraîneur de football Hervé Renard. La jeune femme a raconté aux enquêteurs s'être «réveillée alors que le mis en cause était en train de l'embrasser sur la bouche, avant de pratiquer des attouchements sous ses vêtements», a relaté le procureur de la République à Nancy, François Pérain.

Une version des faits que nie fermement Eddy G. «Il récusait les accusations portées à son encontre par la jeune femme, même s'il confirmait que la nuit des faits dénoncés, il avait dormi à côté» d'elle, a ajouté le procureur. (Le Matin)

Créé: 17.05.2018, 19h30


Sondage

Une partie de l'activité de la télévision RTS va quitter Genève pour Lausanne: sachant cela, votre vote "No Billag" aurait-il été différent?



Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters