Mercredi 27 mai 2020 | Dernière mise à jour 01:51

France Agressé, Kendji Girac a vécu une soirée traumatisante

Les faits se sont déroulés dans la nuit de mardi à mercredi alors qu'il sortait d'un bowling avec son cousin. Une montre de 50 000 euros a été dérobée.

les agresseurs étaient armés de bombes lacrymogènes.

les agresseurs étaient armés de bombes lacrymogènes. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Kendji Girac a vécu une fin de soirée traumatisante. Selon La Marne, le chanteur de 23 ans a été agressé par quatre hommes à la sortie d'un bowling à Chelles, à l'est de Paris, dans la nuit de mardi à mercredi.

Le gagnant de «The Voice» passait la soirée avec des amis et de la famille. Il était accompagné d'un cousin lorsqu'il a quitté les lieux, vers 2h30, peu avant la fermeture de l'établissement. C'est à ce moment que des individus, le visage dissimulé, les ont abordés.

Le journal écrit que les agresseurs étaient «armés de bombes lacrymogènes». Ils ont dérobé la sacoche de Kendji Girac ainsi que sa montre, un cadeau estimé à 50 000 euros et ses clés de voiture.

Il a déposé plainte

Kendji Girac a déposé plainte. La police judiciaire a été saisie de l’enquête qui devra déterminer si les agresseurs ont visé spécifiquement le chanteur. Sur Instagram, il a posté en story un petit message pour ses fans: «Merci beaucoup pour vos messages. Je vais bien merci, à très vite.»

Créé: 11.03.2020, 20h02

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.