Samedi 11 juillet 2020 | Dernière mise à jour 01:20

Polémique Angèle et Slimane soutiennent Camélia Jordana

Les deux artistes sont venus en aide à la chanteuse, victime de harcèlement depuis ses propos sur les violences policières.

Les deux artistes ont dit le fond de leur pensée sur les réseaux sociaux.

Les deux artistes ont dit le fond de leur pensée sur les réseaux sociaux. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Camélia Jordana a dénoncé les violences policières en France sur le plateau de «On n'est pas couché» sur France 2 samedi dernier. «Il y a des milliers de personnes qui ne se sentent pas en sécurité face à un flic, et j’en fais partie», a notamment déclaré la chanteuse et comédienne de 27 ans. «Je parle des hommes et des femmes qui vont travailler tous les matins en banlieue et qui se font massacrer pour nulle autre raison que leur couleur de peau. C’est un fait.»

Ces propos ont créé une polémique et ont même entraîné une réaction de Christophe Castaner, le ministre français de l’Intérieur. Si certaines personnes, comme Cyril Hanouna, n’ont pas hésité à attaquer la chanteuse, d’autres célébrités ont utilisé leur voix pour la soutenir. C’est notamment le cas d’Angèle, qui a notamment partagé dans sa story Instagram un montage opposant le traitement médiatique réservé à Camélia Jordana à celui d’Eric Zemmour.

«Payé depuis des années pour faire des discours racistes à la télé et réhabiliter Pétain = «liberté d’expression», soutien du président, omniprésence dans les médias», peut-on lire à côté d'une image de l'écrivain. «Dit qu’elle ne se sent pas en sécurité en présence de policiers = polémique, haine, insultes, condamnation du gouvernement, menaces de syndicats policiers», est-il inscrit au dessus d'une photo de la chanteuse.

«Les commentaires haineux, racistes et sexistes explosent»

Slimane a lui aussi pris la défense de Camélia Jordana en publiant un long texte sur les réseaux sociaux dans lequel il regrette le harcèlement dont elle est aujourd'hui victime. «Camélia Jordana n’a fait qu’utiliser sa voix pour évoquer un véritable sujet de société auquel il faut s’intéresser», a-t-il écrit. «Cette intervention aurait pu donner lieu à une réflexion collective, un dialogue duquel nous aurions pu ressortir grandis. Force est de constater que les récupérations politiques bourgeonnent de toutes parts et prennent le pas sur le véritable problème.»

«Sur toutes les plateformes, les commentaires haineux, racistes et sexistes explosent», a-t-il poursuivi. «S’il est une chose insupportable qu’il faut condamner fermement, sans aucune réserve, c’est le cyberharcèlement dont Camélia Jordana fait l’objet depuis plusieurs jours.»

FDA

Créé: 28.05.2020, 09h25

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.