Mercredi 14 novembre 2018 | Dernière mise à jour 11:37

Confidences Aznavour: «J'ai été poussé à vivre en Suisse»

En marge de son nouveau livre «Tant que battra mon cœur», l'artiste a confié avoir corrompu des politiciens pour réduire ses impôts. Il estime que vivre à Saint-Sulpice (VD), c'est comme vivre en France, car on y parle français.


Dans son livre qui vient de paraître aux éditions Don Quichotte, «Tant que battra mon cœur», l'artiste français, qui vit désormais à St-Sulplice dans le canton de Vaud, se confie. Dans cet ouvrage, on peut notamment lire: «Quoiqu'il advienne, ma décision est prise, je n'assisterai pas à mes funérailles».

Galerie photo

La villa de Charles Aznavour à St-Sulpice

La villa de Charles Aznavour à St-Sulpice Le chanteur a racheté une parcelle de terrain avec une villa à quelques centaines de mètres du bord du lac.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

«Je n'ai pas quitté la France. J'y ai été poussé. [...] Si je n'avais pas eu autant d'ennuis avec l'administration et avec les médias, je serais resté en France. Mais finalement, étant donné que ma langue, c'est mon pays, je suis toujours en France!».

Voici ce que l'aîné de la chanson française Charles Aznavour, qui aura bientôt 90 ans, a déclaré ce mardi 12 novembre sur les ondes de France info (écouter son interview ci-dessus).

Interrogé en marge de la promotion de son livre «Tant que battra mon cœur» (photo) dans lequel il confie notamment sa passion pour l'écriture, l'artiste aux mille chansons a raconté qu'il avait par le passé payé des hommes politiques français «de tous bords» en échange d'allègement fiscal. Sans ciller, il a donc confirmé ce que d'aucuns soupçonnaient: le clientélisme et la corruption qui ont gangréné le système politique et financier français.

«Ça m'a coûté très cher»

«Il y a eu des gens de la politique qui, paraît-il, pouvaient arranger mon coup et moi, j'avançais un peu d'argent en liquide pour les votes qu'ils devaient avoir. Ça, j'en ai eu pas mal. Ça, ça m'a coûté très cher. [...] A droite, comme à gauche. Même dans le centre. Partout», a-t-il dit précisément sur les ondes de France Info (écouter son interview ci-dessus).

«On avait un go-between qui amenait l'argent en liquide quelque part», a-t-il ajouté. Au sujet de l'évasion fiscale dont il a été accusé, l'artiste franco-arménien a toutefois tout réfuté, affirmant qu'il était en règle avec l'Administration fiscale française, après s'être notamment acquitté de 1, 3 million d'euros (1,6 million de francs) d’impôts l'an dernier: «Je me promenais avec ma feuille d'impôts payée dans ma poche. Quand on me disait quelque chose, je montrais la feuille». (nxp)

Créé: 12.11.2013, 17h57

Paid Post

Le casual dating est-il fait pour vous?
L’idée d’une rencontre purement sexuelle sans aucun engagement peut paraître séduisante, mais une petite mise au point s’impose.

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Paid Post

Le casual dating est-il fait pour vous?
L’idée d’une rencontre purement sexuelle sans aucun engagement peut paraître séduisante, mais une petite mise au point s’impose.

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.