Vendredi 18 août 2017 | Dernière mise à jour 21:54

HUmanitaire Bastian Baker en Colombie pour la bonne cause

L’artiste vient de partir visiter les projets d’aide à l’enfance avec Terre des hommes.

Image: Terre des Hommes

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Comme nous vous l’avions annoncé en mars, Bastian Baker, ambassadeur de Terre des hommes, est parti en Colombie. Alors qu’il vient de poster une photo sur Instagram, où on le voit composer de nouveaux titres, l’artiste est sur place pour une autre raison.

Avec l’organisation, il comprendra mieux les conséquences du conflit armé sur les enfants et familles vivant dans la région de Montería et de Bogotá. «J’ai aussi testé mes limites lorsque j’étais adolescent. En Colombie, cela peut avoir de lourdes conséquences sur le reste de ta vie. Là-bas, on se retrouve vite enfermé en prison et le chemin en dehors même de la criminalité devient alors pratiquement impossible», a-t-il dit. (Le Matin)

Créé: 08.08.2017, 07h28


Sondage

Faut-il établir une liste noire fédérale pour les éleveurs qui maltraitent les animaux?




S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters