Vendredi 19 octobre 2018 | Dernière mise à jour 18:05

Etats-Unis Beyoncé plaide pour les formes généreuses

La chanteuse américaine, qui pose «nature» dans le dernier magazine Vogue, souhaite que les formes rondes soient mieux acceptées. Elle a elle-même pesé jusqu'à 99 kilos.

Une image tirée du magazine Vogue.

Une image tirée du magazine Vogue. Image: Vogue

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La superstar américaine de la pop, Beyoncé, 36 ans, a plaidé pour que la beauté naturelle des corps aux formes généreuses et arrondies soit mieux reconnue, confiant être davantage à l'écoute de son propre corps depuis la naissance de ses jumeaux par césarienne l'année dernière.

La chanteuse pose dans le dernier numéro du magazine Vogue, sans maquillage, extensions capillaires ou perruque. «Je pense qu'il est important pour les femmes et les hommes de voir et d'apprécier la beauté des corps naturels», explique-t-elle dans une contribution accompagnant les clichés.

Beyoncé, mariée au rappeur Jay-Z, se souvient avoir voulu maigrir rapidement après la naissance de son premier enfant, Blue Ivy, en janvier 2012. Fournissant des détails pour la première fois sur la naissance en juin 2017 de ses jumeaux, Rumi et Sir, elle confie que sa santé a été menacée avant la césarienne et qu'elle a dû s'aliter pendant un mois.

99 kilos

Après la naissance des jumeaux, elle pesait 99 kilos et dit avoir eu «besoin de temps» pour récupérer de l'opération. «Lors de ma convalescence, j'ai appris à m'aimer moi-même et à prendre soin de moi, m'acceptant avec mes formes rondes. J'ai accepté ce que mon corps voulait être».

Beyoncé a effectué un retour triomphal au festival de Coachella (Californie) en avril, avec un spectacle de deux heures de choréographie au milieu d'une centaine de danseurs. La chanteuse s'est préparée à ce retour en devenant vegan et en supprimant l'alcool, le café et les boissons fruitées. «J'ai appris à être patiente avec moi-même et à me réjouir de mes formes pleines», raconte-t-elle.

A propos de l'éducation des garçons, l'artiste souhaite apprendre à son fils, Sir, qu'«il peut être fort et courageux tout en étant sensible et gentil». «Je veux que mon fils ait un QI émotionnel élevé, libre de pouvoir exprimer ses facultés de sensibilité, de droiture et d'honnêteté. Tout ce qu'une femme souhaite dans un homme, et pourtant nous ne l'enseignons pas à nos garçons». (afp/nxp)

Créé: 07.08.2018, 11h04

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.