Mercredi 19 juin 2019 | Dernière mise à jour 20:45

on ose a peine y croire Beyoncé-Obama : la grosse rumeur

Selon Pascal Rostain - célèbre paparazzi - le «Washington Post» serait sur le point de révéler une liaison entre la chanteuse et le président.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Ce matin, le paparazzi Pascal Rostain qui avait notamment révélé Mazarine, la fille cachée de Mitterrand, Cécilia Sarkozy et son amant Richard Attias, était reçu par Jean-Marc Morandini sur le plateau du «Grand direct des médias». Le moins que l’on puisse dire, c’est que le photographe s’est lâché sur les ondes d’«Europe 1».

«Vous savez, en ce moment, aux États-Unis, il y a quelque chose d'énorme qui est en train de se passer. D'ailleurs, ça va sortir demain dans une édition du «Washington Post», et on ne peut pas dire que ça soit de la presse de caniveau» a balancé Pascal Rostain à Jean-Marc Morandini, faisant clairement allusion à une relation entre Barack Obama et Beyoncé.

Personne ne sait comment ce dernier a appris ces informations, mais ce qui est certain, c’est que si cela sort demain, cela fera l’effet d’une grosse bombe aux États-Unis, surtout après les rumeurs de chambre à part et d’infidélités qui avaient été lancées par le «National Enquirer» il y a quelque temps.

Et en janvier 2009, Beyoncé avait repris «At Last» pour le couple présidentiel.

L'émission de Morandini en entier (Le Matin)

Créé: 10.02.2014, 13h52

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.