Jeudi 14 novembre 2019 | Dernière mise à jour 02:22

Rêve Bilal Hassani: un «fan de l'Eurovision qui y participe»

Le candidat de la France à l'Eurovision s'est confié sur le harcèlement dont il fait l'objet et sur la compétition à venir.

Bilal Hassani après l'annonce de sa victoire dans l'émission «Destination Eurovision».

Bilal Hassani après l'annonce de sa victoire dans l'émission «Destination Eurovision». Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le candidat de la France à l'Eurovision, Bilal Hassani, s'est dit «content» d'être une «voix» et un «visage pour une jeunesse LGBT qui veut changer les choses», lors d'une conférence de presse mercredi, à un mois et demi de cette compétition musicale qui se déroulera en Israël.

Celui qui se définit comme un «adolescent», devenu égérie queer en France, assure toutefois ne pas avoir de «revendications» ni vouloir «faire de politique». Avec sa perruque blonde, son look androgyne et sa «fascination pour l'extravagance», Bilal Hassani reste «dans son rôle», celui d'«être là pour divertir les gens.»

Le jeune homme, qui a dû porter plainte en France après avoir été victime d'insultes homophobes et de menaces de mort, veut rester «concentré sur le rêve» qu'il est en train de vivre. «Je passe à autre chose, je ne suis pas l'actualité qui me concerne autour de ces histoires de harcèlement», a-t-il ajouté, même si selon lui, la communauté homosexuelle «n'est pas en sécurité».

«Très impressionnant»

A 19 ans, celui qui représentera la France en mai prochain à Tel-Aviv, se décrit comme un «fan de l'Eurovision qui y participe». «Je regarde le concours depuis tout petit, l'an dernier j'étais seul devant ma télé. Alors y participer, c'est très impressionnant pour moi», a déclaré celui qui interprétera la chanson «Roi», écrite par le duo Madame Monsieur, candidats français de l'édition précédente .

«Roi», dont le clip montrant Bilal enfant a été vu près de 13 millions de fois, pourrait le placer à l'Eurovision dans les pas de France Gall et de Marie Myriam, la dernière gagnante française en 1977. «C'est l'histoire de mon royaume intérieur, mes états d'âme. Je n'ai pas toujours été comme les autres, j'ai eu une enfance et une adolescence perturbée. On m'a posé beaucoup trop de questions donc j'y réponds en chanson», a expliqué le candidat français.

Grâce à ce titre, Bilal Hassani avait éclipsé des chanteurs français confirmés et raflé la mise grâce aux votes des téléspectateurs de «Destination Eurovision», l'émission chargée de désigner le candidat français pour la finale du concours le 18 mai en Israël. (afp/Le Matin)

Créé: 04.04.2019, 12h37

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.