Lundi 17 décembre 2018 | Dernière mise à jour 16:53

Justice Booba fait appel de son incarcération

Le rappeur est détention provisoire jusqu’au 6 septembre, mais son avocat a l'intention de le faire libérer.

L'avocat de Booba, Yann Le Bras, a annoncé son intention de faire appel vendredi soir.

L'avocat de Booba, Yann Le Bras, a annoncé son intention de faire appel vendredi soir. Image: GABRIEL BOUYS / AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Il y a du nouveau entre la bagarre de Booba et de Kaaris qui a éclaté à l'aéroport d'Orly la semaine passée.

L'avocat de Booba, Yann Le Bras, a annoncé son intention de faire appel vendredi soir, après la décision du tribunal de Créteil (Val-de-Marne) de placer en détention provisoire les deux rappeurs et leurs neuf proches jugés en même temps, dans l'attente du procès renvoyé au 6 septembre.

La défense de Kaaris prépare de son côté une demande de mise en liberté, a indiqué son avocat David-Olivier Kaminski.

Les deux rappeurs et leurs proches doivent répondre de violences aggravées pour avoir pris part à la rixe qui a éclaté dans un hall de l'aéroport et dont la vidéo a fait le tour des réseaux sociaux.

Les prévenus risquent jusqu'à sept ans de prison et 100 000 euros d'amende. (Le Matin)

Créé: 07.08.2018, 09h30

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.