Jeudi 22 août 2019 | Dernière mise à jour 21:20

Suisse Brigitte Violier: «Ce défi est comme une seconde vie»

Depuis son départ de l'Hôtel de Ville de Crissier, elle multiplie les collaborations. Aujourd'hui, on la retrouve en tant que directrice artistique du guide «Tables Ouvertes». Rencontre.

Vidéo: Tournage Laurent Flückiger / Montage Laura Juliano

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

C'est aux Giettes (VS), au complexe des Whitepods plus précisément, que l'on rencontre une Brigitte Violier très souriante. Celle qui était à la tête du restaurant de l'Hôtel de Ville de Crissier jusqu'en 2018 a désormais une nouvelle tâche: directrice artistique du guide «Tables Ouvertes». «Directrice, j'aime moins. Artistique, j'aime vraiment», nous confie-t-elle.

La Franco-suisse de 49 ans est ravie de ce challenge professionnel: «Cela me permet de sortir, d'aller voir les chefs et de découvrir leur univers. Car jusqu'à présent, c'était eux qui venaient à moi.»

Le concept «Tables ouvertes» est lancé il y a 10 ans par Jean-Charles Buffat et Xavier Brun. Pour cette édition, ils pensent directement à elle concernant ce rôle spécial. Elle accepte l'offre rapidement et nous confie espérer ajouter une touche féminine au projet. «J'amène aussi toute ma compétence et tout mon relationnel que j'ai dans la gastronomie. Il y a 150 tables choisies par plusieurs personnalités et on y trouvera aussi mes coups de cœur.»

Un choix éclectique pour toute occasion

Alors que l'on discute sur la terrasse ensoleillée de l'un des igloos, les people romands (qui participent aussi à la création de cet ouvrage) sont un peu plus bas en train de déguster un apéritif. Il y a Alain Morisod, Géraldine Fasnacht, Fanny Clavien, Diane Tell, Naty, Slobodan Despot, Jean-Charles Simon et Bouillon.

Un choix aussi éclectique que les bonnes adresses que l'on retrouvera dans le guide. «C'est cela qui m'a le plus plu dans ce concept. On n'est pas axé sur un type de cuisine. Si on veut manger rapidement et bien, on trouvera aussi notre bonheur», dit la veuve de Benoît Violier, qui était lui aussi parrain de «Tables Ouvertes».

Elle précise que l'ouvrage sera disponible en novembre et avant de nous quitter, elle accepte de jouer le jeu de notre concept vidéo: «Le petit oiseau va sortir». Souriez!

Créé: 08.08.2019, 12h04

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.