Mardi 17 septembre 2019 | Dernière mise à jour 12:02

Corse Bruel accusé d'exhibition sexuelle et de harcèlement

Le chanteur est sous le coup d'une enquête préliminaire, révèle «Le Parisien». Une esthéticienne dénonce un comportement déplacé.

Patrick Bruel a été entendu dimanche soir par les gendarmes. Il conteste les faits.

Patrick Bruel a été entendu dimanche soir par les gendarmes. Il conteste les faits. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Patrick Bruel est dans la tourmente. Une esthéticienne de 21 ans l'accuse d'avoir adopté un comportement déplacé envers elle, révèle «Le Parisien». Le parquet d'Ajaccio, en Corse, a ouvert une enquête préliminaire pour «exhibition sexuelle» et «harcèlement sexuel». Selon les informations du quotidien, l'artiste a été entendu dimanche soir sous le régime de l'audition libre par les gendarmes à Châlons-en-Champagne (Marne) où passait sa tournée.

Les faits se seraient déroulés en Corse, au Radisson à Porticcio, lors d'un massage juste avant un concert le 9 août dernier. La jeune femme, employée de l'hôtel, assure que le chanteur aurait clairement laissé entendre qu'il souhaitait une prestation à caractère sexuel. Après ses refus répétés, il aurait ensuite refusé de se vêtir d'un sous-vêtement jetable et serait resté nu.

Il faisait très chaud

Patrick Bruel aurait admis ce dernier point, mais aurait expliqué qu'il faisait très chaud ce soir-là et qu'il était effectivement nu lorsqu'il était à plat ventre mais qu'il s'est couvert d'une serviette une fois retourné.

Joint par Le Parisien, le chanteur insiste: «Nous étions une heure avant mon concert, dans ma loge, accessible à tous. Mon équipe, mes collaborateurs, mes enfants étaient à proximité et ont l'habitude d'entrer à tout moment dans ma loge. Je n'ai pas eu la moindre intention, ni le moindre geste déplacé envers cette femme.»

Selon Patrick Bruel, la jeune femme aurait assisté quelques minutes plus tard au concert en compagnie de plusieurs amis.

L'enquête doit désormais se poursuivre.

Créé: 09.09.2019, 16h38

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.