Lundi 25 mai 2020 | Dernière mise à jour 09:46

Procès Le candidat de jeux télé sera jugé... par visioconférence

L'ancien champion des «12 coups de midi», Christian Quesada, accusé de délits sexuels, comparaîtra bien ce 8 avril, mais depuis sa cellule.

Christian Quesada, «Celui q tant cherché la lumière sera jugé dans un huis-clos total», a déploré l'avocate de la partie civile.

Christian Quesada, «Celui q tant cherché la lumière sera jugé dans un huis-clos total», a déploré l'avocate de la partie civile. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Christian Quesada n'échappera pas, même temporairement, à son procès pour cause d'épidémie de coronavirus. Ce dernier aura bel et bien lieu ce mercredi 8 avril, comme prévu, mais pas depuis le tribunal de Bourg-en-Bresse, selon une info du «Parisien». L'homme qui sera jugé pour cinq infractions de corruption de mineures entre 2017 et 2019 et pour la possession et la diffusion de ses fichiers prohibés, avec récidive, ne bougera pas de sa prison.

En raison de l'épidémie, son procès va en effet se dérouler à huis clos et Christian Quesada comparaîtra par vidéoconférence depuis l'établissement pénitentiaire où il est maintenu en détention provisoire depuis plus d'un an. «Celui qui a tant cherché la lumière sera jugé dans un huis clos total, déplore dans «Le Parisien» Me Céline Astolfe, avocate de la Fondation pour l'enfance, partie civile. La justice à rideaux fermés perd de sa fonction pédagogique.»

Record de victoires

L'homme était devenu célèbre grâce à ses 192 victoires consécutives entre 2016 et 2017 au jeu de TF1 animé par Jean-Luc Reichmann, «Les 12 coups de midi». Qui lui avaient rapporté une fortune, 809 392 euros (plus de 850 000 francs). Une renommée qu'il avait lui-même alimentée en publiant dans la foulée son autobiographie, «Le Maître de midi», vendue à 60 000 exemplaires.

Mais l'homme qui y racontait déjà une vie difficile (suicide de son frère, addiction à la cocaïne, etc) a ensuite refait parler de lui, cette fois dans la rubrique faits divers. Il est arrêté le 25 mars 2019 suite à une dénonciation faite en 2017. Une jeune fille de 17 ans avait porté plainte à l'époque contre un individu qui se cachait derrière un faux profil Facebook, celui d'une certaine Justine, soi-disant du même âge qu'elle, qui lui demandait des photos dénudées et d'avoir des relations tarifées avec un homme. L'enquête mènera les policiers à Christian Quesada, chez qui ils découvrent 1077 vidéos et 30 000 images pédopornographiques.

Déjà condamné deux fois

En fait, la star des jeux télé avaient déjà été condamnée en 2003 à deux mois de prison avec sursis pour exhibition sexuelle puis, en 2009, à 10 mois avec sursis pour corruption de mineur de plus de 15 ans et détention de matériel pédopornographique. Divorcé et père de deux enfants, Christian Quesada a évoqué durant l'instruction un mal-être psychologique, un refuge dans l'alcool et une dépendance au sexe. Le psychiatre ne lui a diagnostiqué qu'un léger trouble de la personnalité et des addictions à l'alcool et au cannabis.

Michel Pralong

Créé: 07.04.2020, 11h49

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.