Dimanche 23 septembre 2018 | Dernière mise à jour 13:24

Interview Christian Karembeu, sa fille, la Coupe, son ex...

Le champion français livre ses pronostics pour la Coupe du monde et se confie sur sa vie de jeune papa. Ainsi que sur son ex, Adriana, qui, malgré lui, porte toujours son nom.

À Dubaï, Christian Karembeu participait à un match de bienfaisance. Mais le champion du monde vit en Suisse,
à Champéry (VS).

À Dubaï, Christian Karembeu participait à un match de bienfaisance. Mais le champion du monde vit en Suisse, à Champéry (VS). Image: dr

En famille



Christian Karembeu, 47 ans, et son épouse, Jacky Chamoun, 26 ans, ont accueilli leur premier enfant, Gaïa, en septembre 2017. La première femme du footballeur, Adriana Karembeu, 46 ans, attend son premier bébé avec son mari, Amar Ohanian.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

«Le Matin»? Vous êtes venu à Dubaï spécialement pour moi? Ça me touche car vous savez que j’habite en Suisse!» s’amuse Christian Karembeu. Le footballeur de 47 ans a répondu à l’invitation de Hublot pour le match de l’amitié que l’horloger suisse a organisé le week-end dernier dans les Émirats. Short et T-shirt, le Français revient de l’entraînement avec Marcel Desailly et d’autres anciens champions, heureux de se retrouver pour l’occasion.

Est-ce important pour vous de continuer à jouer au foot même si votre carrière internationale s’est arrêtée?

C’est primordial pour garder un lien avec les fans. Tout comme les stars de la chanson des années 1980 et 90 continuent à faire des spectacles, les footballeurs de ces époques peuvent participer à des matches de bienfaisance comme celui-ci par amour du ballon rond.

Vous avez une fille de 7 mois, Gaïa, avec la championne de ski libanaise Jacky Chamoun. Quel père êtes-vous?

Ce bébé est du pur bonheur. Je viens d’une famille de 18 enfants, donc avoir un enfant dans mes bras est une joie. La naissance de Gaïa a tout changé dans ma vie. J’ai pris du recul et j’ai le sentiment de démarrer une autre étape de ma vie d’homme.?

Comment vous voyez-vous dans 10 ans? Avec 4 ou 5 enfants?

Il faut demander à madame car je ne pense pas qu’elle soit prête à en avoir 4 ou 5, mais moi j’adorerais ça. J’ai grandi dans une famille nombreuse et cela ne me ferait pas peur. J’ai hâte de voir la réaction de mon épouse en lisant «Le Matin». (Il éclate de rire.)

David Beckham a dit qu’il aurait adoré avoir 11 enfants, comme une équipe de foot…

Ça devient quand même compliqué parce qu’il faudrait que j’achète un avion pour me déplacer en famille! On a déjà commencé par un et je laisse ma femme décider de la suite des choses.

Est-ce qu’être papa est un sentiment plus fort pour un joueur que l’arrêt de votre carrière au Servette FC?

Ce sont des sentiments bien différents. J’avais choisi de finir ma carrière à Genève parce que je suis amoureux de la Suisse. C’était là que je voulais faire la transition. J’habite à Champéry (VS) depuis des années. Je voyage beaucoup, mais ce village est ma maison. En janvier, j’y ai organisé mon premier tournoi indoor et je compte renouveler cela l’an prochain.

Quelques questions foot à l’approche de la Coupe du monde en Russie. Êtes-vous plutôt Messi ou Ronaldo?

Honnêtement les deux… et je ne dis pas ça pour être neutre. (Rires.) Je soutiens le Real Madrid, mais je ne peux pas choisir car Cristiano est un attaquant pur. Toujours devant, toujours prêt. Les défenseurs sont en alerte permanente face à lui. Messi arrive par surprise donc ce n’est jamais facile.

Qui gagnera la Coupe?

La France bien sûr. Elle a tous les atouts pour gagner.

Quel est le meilleur joueur suisse?

Granit Xhaka a un potentiel énorme. Il est jeune et j’espère que cette Coupe va lui permettre de briller. À Arsenal, il est déjà à un top niveau dans son entraînement et sa pratique du jeu. 2018 doit être son année en Russie et je crois qu’il sera un élément fort pour la Suisse.

Est-ce qu’il y a un joueur qui vous agace?

Pas du tout. Le caractère de chacun fait parti de l’ADN du foot. Il ne faut surtout pas chercher à changer ça car chaque joueur est un individu qui apporte sa passion, son amour du jeu… avec les débordements que cela peut comporter.?

Je vous laisse finir cette phrase: une Coupe du monde sans l’Italie, c’est…

... malheureux. C’est de la folie de penser que nous allons vivre cela, mais c’est un jeu où tout reste difficile à prédire, y compris l’absence d’un pays comme l’Italie.?

Gianni Infantino est-il un bon président pour la FIFA?

C’est trop tôt pour le dire. Il fait bouger les choses, travaille énormément pour aider le football, mais, au final, on ne peut pas juger un président en cours de mandat. Comme en politique, c’est une fois qu’il a terminé qu’on peut dire s’il a fait du bon ou du mauvais boulot.

Le racisme est quelque chose dont vous avez souffert durant vos années en équipe de France et qui existe toujours dans les stades. Quelle est la meilleure réponse aux insultes selon vous?

L’âme du sport est de rassembler les gens. Le foot a le pouvoir d’éradiquer les violences et de faire passer un message de paix, même dans la compétition. Mais le foot est aussi le miroir de la société. Même si c’est inacceptable, c’est donc normal que l’on puisse avoir des violences dans un stade ou une ambiance électrique. Mais j’ai souvent fait abstraction ou semblant de ne pas entendre car on ne peut pas prendre en otage le sport et son équipe. Il vaut mieux se concentrer sur le ballon.

Dernière question: votre ex, Adriana Karembeu, remariée à Aram Ohanian dont elle attend un enfant, porte toujours votre nom, sept ans après votre divorce. Qu’en pensez-vous?

Cela me dérange. Je suis le premier à dire basta! J’ai toujours voulu avoir des relations cordiales et je pense qu’il n’y a aucune animosité entre nous, mais oui cela me dérange énormément. J’espère que nous n’aurons pas à attendre que des juges décident à ce sujet.

(Le Matin)

Créé: 19.04.2018, 08h10

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.