Lundi 25 mai 2020 | Dernière mise à jour 10:34

VISITE En Corée du Nord, Rodman s'emporte sur CNN

Cigare à la main et lunettes de soleil sur le nez, l'ancienne gloire de la NBA affirme n'avoir «rien à foutre» de ce que pense le public.


Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'ancienne gloire de la NBA Dennis Rodman s'est écharpé avec un journaliste de la chaîne américaine CNN mardi à propos d'un compatriote détenu en Corée du Nord, lors d'une interview depuis Pyongyang où il organise un match de basket.

Cigare à la main et lunettes de soleil sur le nez, l'ex-star des parquets a dit n'avoir «rien à foutre de ce que vous pouvez penser» au journaliste lorsque ce dernier lui a demandé s'il allait s'enquérir auprès du dirigeant nord-coréen Kim Jong-Un du sort de Kenneth Bae, un Américain arrêté en Corée du Nord et condamné à 15 ans de camp de travail sous l'accusation d'avoir voulu renverser le régime.

Ne pas «gratifier cet éclat d'une réponse»

Lorsque le journaliste de CNN est revenu à la charge, Dennis Rodman s'est emporté: «Kenneth Bae a fait un truc. Si vous saviez ce que Kenneth Bae a fait».«Vous savez ce qu'il a fait dans ce pays? Pourquoi il est détenu dans ce pays? J'adorerais en parler», a-t-il encore vociféré sans s'étendre.

Rodman, 52 ans, effectue actuellement son quatrième voyage en Corée du Nord où il a tissé des liens personnels avec Kim Jong-Un, réputé être un grand passionné de basket et plus particulièrement des Chicago Bulls.

L'ancien joueur est accompagné de plusieurs autres joueurs retraités des terrains de basket et doit participer mercredi à un match de gala pour l'anniversaire de Kim, qui a agité la semaine dernière la menace d'un «désastre nucléaire» dans la péninsule coréenne si celle-ci devait connaître une nouvelle guerre.

Interrogé sur ce nouveau séjour de Dennis Rodman en Corée du Nord, Jay Carney, le porte-parole de la Maison Blanche, a souligné que l'ancienne star du basket effectuait une «visite privée» et a assuré qu'il n'allait pas «gratifier cet éclat (lors de l'interview) d'une réponse». (afp/nxp)

Créé: 07.01.2014, 20h29

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.