Vendredi 14 décembre 2018 | Dernière mise à jour 14:03

Polémique David Hallyday règle ses comptes avec Laeticia en chanson

Avec son nouveau titre «Éternel», le fils du rocker ne mâche pas ses mots pour dire ce qu’il pense de sa belle-mère.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Une chose est sûre, la guerre entre David et Laeticia Hallyday ne va pas se terminer de sitôt. Le fils du rocker, qui a été déshérité, a écrit une chanson pour exprimer tout ce qu’il pensait de sa belle-mère. C’est le «Journal du dimanche» qui a eu accès au texte et l’a dévoilé le 2 décembre dernier. Le titre s’appelle «Éternel» et fera partie du prochain disque de David «J’ai quelque chose à vous dire» prévu le 7 décembre 2018.

«J’ai vu dans tes larmes / Couler la blancheur / Mais noir sous le voile / Je cherche encore ton cœur», peut-on lire. Les paroles sont d’Arno Santamaria, la musique de David, composée entre février et mars.

Pour rappel, le chanteur de 52 ans n’avait pas pu dire au revoir à Johnny Hallyday. Il espérait cependant qu’on lui remettrait une lettre qu’il lui avait adressée. La lettre n’est jamais parvenu à son père.

Il y a un mois, David faisait allusion à cet épisode à travers, déjà, une chanson: «La dernière lettre». Le titre rendait hommage à son père sur un clip réalisé par Laura. «J’ai passé la journée à attendre de pouvoir entrer dans son bureau, où il était hospitalisé. Et je n’ai pas pu le faire», a-t-il expliqué dans l’émission «Sept à Huit» sur TF1. Il précisait aussi que Laeticia n’était pas venu le voir de la journée. En découvrant cette interview confession, celle-ci aurait été folle de rage.

Des paroles rappelant les derniers instants

Elle risque de l’être aussi en écoutant cette dernière chanson. «Tu peux m’empêcher / De poser ma main / Sur son corps blessé / J’ai tout l’temps de savoir enfin / Qu’on peut tout casser / Ou tout effacer / Pour tuer ceux qui s’aiment / Faudrait déchirer le ciel / L’amour est éternel», chante-t-il, selon le quotidien, sur une mélodie pop-rock.

Rappelant qu’ «il y a tant de peines immortelles / Mais tant de souvenirs dans je t’aime» ou bien» qu’ «il y a des livres qu’on referme / Mais tant d’images qui reviennent», le fils de Johnny Hallyday se doute bien que les juges qui rendront leur délibéré le 18 décembre sur sa demande gel des royalties tout comme sur la validité du testament américain sauront interpréter ce couplet si bien chanté: «J’ai fait tous les ponts / Pour que l’on se parle / Du silence de plomb / Jusqu’à la pierre tombale.» (Le Matin)

Créé: 03.12.2018, 08h28

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters