Dimanche 16 juin 2019 | Dernière mise à jour 08:45

Affaire Hallyday Décision fin mai sur l'héritage de Johnny

C'est dans un mois que la décision sur la compétence de la justice sera rendue,de savoir si la résidence du rockeur peut déterminer quelle législation doit s'appliquer à son héritage.

La veuve du chanteur et ses enfants aînés sont engagés dans un bras de fer judiciaire depuis plus d'un an.

La veuve du chanteur et ses enfants aînés sont engagés dans un bras de fer judiciaire depuis plus d'un an. Image: AFP

Galerie photo

L'héritage de Johnny Hallyday fait débat

L'héritage de Johnny Hallyday fait débat Johnny Hallyday, 74 ans, s'est éteint dans la nuit du 5 au 6 décembre 2017. Un hommage national lui a été rendu le 9 décembre à Paris.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Johnny Hallyday avait-il sa «résidence habituelle» aux Etats-Unis ou en France? C'est ce point, ardemment débattu vendredi à Nanterre, qui permettra au tribunal français de dire, le 28 mai, s'il est compétent pour trancher le litige autour de son héritage.

D'un côté un Johnny «tour Eiffel», de l'autre un Hallyday pétri de culture américaine: à la barre, les avocats de sa veuve Laeticia et de ses enfants aînés, David Hallyday et Laura Smet, ont fait assaut d'arguments radicalement opposés pour démontrer les liens du chanteur avec l'une ou l'autre des deux nations séparées par l'Atlantique.

«Ce qui compte, ce sont les dernières années» de la vie de la superstar hexagonale, installée à Los Angeles dès 2007 et détenteur d'une «green card», la carte de résident permanent aux Etats-Unis, depuis 2014, a fait valoir Me Arnaud Albou, représentant les intérêts de Laeticia Hallyday. Le rockeur «passait le plus clair de son temps» aux Etats-Unis - «195 jours» en 2016, contre «168 en France» - et il y avait «fixé la plupart de ses intérêts».

Me Albou a dépeint «le goût de vivre» outre-Atlantique d'un rockeur «à la mentalité américaine». «Sa fascination pour les Etats-Unis remonte à sa jeunesse, il s'est construit par rapport aux Etats-Unis», a-t-il insisté.

«Un destin français»

«Sans l'ombre d'une hésitation, la résidence habituelle de Johnny Hallyday est en France», a répliqué Emmanuel Ravanas, l'un des avocats de Laura Smet. Il a estimé que celui que la presse surnommait «le Taulier» était «une part de la France», «un destin français».

«On voit que sa famille est en France, ses amis sont en France, ses souvenirs, son activité professionnelle est en France, ses projets sont en France», a renchéri Isabelle Fleuret, intervenant pour les intérêts de David Hallyday. «Il a choisi d'être enterré en France», un voeux qu'il exprimait «depuis 10 ans», a-t-elle souligné.

Depuis février 2018, les aînés du chanteur ont engagé une bataille judiciaire pour contester le testament de leur père, décédé d'un cancer en décembre 2017. Sa dernière épouse, Laeticia, et leurs deux filles, Jade et Joy y sont désignées comme seules héritières de l'ensemble de son patrimoine.

Gel des biens

Le testament ordonnait le transfert de l'ensemble des actifs du défunt vers un «trust», une structure américaine dont sa veuve est la seule bénéficiaire. En 2018, les aînés ont obtenu de la justice française le gel d'une partie des biens, des droits d'auteurs et des royalties.

Si le tribunal se déclare incompétent, une autre procédure devra être engagée aux Etats-Unis. Au contraire, si la juridiction se saisit du dossier, cette décision donnera le ton pour le débat suivant: la résidence est aussi importante pour déterminer quelle législation doit s'appliquer à l'héritage. (ats/nxp)

Créé: 29.03.2019, 20h46

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.