Dimanche 15 septembre 2019 | Dernière mise à jour 15:28

Jennifer Lawrence «Je vais demander l'ablation de mon sens de l'humour»

L'actrice en a visiblement assez des remous que provoquent ses plaisanteries médiatiques. Elle jure qu'on l'y reprendra plus.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Jennifer Lawrence s'est retrouvée dans le colimateur des critiques à de nombreuses reprises tant certaines de ses réparties ont été prises. La dernière situation de ce genre l'a amenée à faire les gros titres quand elle s'en est prise à Joanna Lumley, lui lançant lors de la remise d'un Bafta que la présentation que la star britannique avait fait d'elle était un peu «too much».

L'actrice américaine a depuis expliqué que sa remarque était une référence à une discussion qu'elle avait eu avec la vedette d'Absolument Fabuleux en coulisses. Elle a cependant déclaré lors d'une interview dans l'émission Lorraine, mardi dernier, que le scandale lui avait rappelé qu'elle devait faire plus attention à ce qu'elle disait .

« Je vais demander une ablation de mon sens de l'humour, je me suis finalement rendue... Je ne vais plus plaisanter, mes blagues ne marchent jamais, personne ne les comprend, a-t-elle confié. Je vais me le faire enlever chirurgicalement. Il me cause des ennuis!»

Se remémorant une autre situation, la star de 27 ans a expliqué: «La même chose s'est produite dans les coulisses des Golden Globes en 2016. Un mec m'interviewait comme ça (elle met les mains devant son visage), et j'ai sorti : "Tu ne peux pas vivre ta vie derrière ton téléphone, mec », et tout le monde a dit :" Oh mon Dieu". »

L'animatrice Lorraine Kelly l'a également interrogée sur sa décision de porter du noir aux Baftas en soutien aux campagnes Time's Up et #MeToo. La star de Red Sparrow a depuis longtemps montré son soutien aux hommes et aux femmes qui ont le courage de raconter leurs histoires d'agressions sexuelles et de harcèlement, et elle pense que ces campagnes permettront de changer le monde.

«Je pense juste qu'avec le mouvement Time's Up, le #MeToo, nous allons rendre le monde si différent pour les femmes qui viennent après nous. Nous devons remodeler la façon dont nous sommes traitées.Les choses qui ont été normalisées avant ne seront plus normales.»

Créé: 03.03.2018, 17h49

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.