Mardi 2 juin 2020 | Dernière mise à jour 17:30

Los Angeles Demi Moore sauvée de l'alcoolisme

L'actrice a reçu samedi le prix de la Femme de l'année remis par la Peggy Albrecht Friendly House, un centre de désintoxication pour femmes.

Dans son discours, l'Américaine a évoqué ses problèmes psychologiques au début de sa carrière dans les années 1980.

Dans son discours, l'Américaine a évoqué ses problèmes psychologiques au début de sa carrière dans les années 1980. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Demi Moore est revenue sur une des périodes les plus difficiles de sa vie. L'actrice, qui a reçu ce samedi 27 octobre, le prix de la Femme de l'année remis par la Peggy Albrecht Friendly House (un centre de désintoxication pour femmes de Los Angeles), a profité de son discours pour évoquer ses problèmes psychologiques au début de sa carrière dans les années 1980, qui l'ont conduite tout droit en désintoxication pour soigner son addiction à l'alcool quelques années plus tard.

«Une spirale auto-destructrice»

«Je pense qu'il y a des moments qui définissent votre vie et qui la construisent, qui influencent la personne qu'on va devenir et la direction qu'on va prendre. Et au début de ma carrière, j'étais dans une spirale auto-destructrice, malgré le succès, je ne me sentais pas assez bonne. Je ne me reconnaissais aucune valeur, et ce chemin d'auto-destruction m'a rapidement amené à un point critique, de crise. Ce n'était pas très clair pour moi à l'époque, peut-être que c'était une intervention divine, mais deux personnes que je connaissais à peine sont intervenues et m'ont proposé une opportunité, ou plutôt un ultimatum. Si je n'étais pas morte, j'étais obligée de me lever», a-t-elle expliqué, en remerciant l'équipe de la Peggy Albrecht Friendly House de donner une deuxième chance aux femmes et de lui avoir permis de connaître sa propre valeur.

«Ça m'a donné une chance de rediriger ma vie avant de tout détruire. Clairement, ces personnes ont vu en moi quelque chose que je ne voyais pas et je suis reconnaissante parce que sans cette opportunité, sans cette confiance en moi, je ne serais pas là aujourd'hui», a-t-elle ajouté.

Créé: 30.10.2018, 13h13

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.