Mardi 20 août 2019 | Dernière mise à jour 01:20

Obsèques Derniers adieux de la «bande à Lautner»

Les acteurs Jean-Paul Belmondo et Aldo Maccione ainsi que le cascadeur Rémy Julienne sont venus rendre un ultime hommage au réalisateur Georges Lautner samedi à Nice.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Outre les acteurs Jean-Paul Belmondo et Aldo Maccione ainsi que le cascadeur Rémy Julienne, quelques centaines d'anonymes avaient également fait le déplacement pour rendre un ultime hommage au réalisateur Georges Lautner samedi dans la cathédrale Sainte-Réparate de Nice..

La cérémonie, empreinte d'une «simplicité qui touche presque au dépouillement» selon le curé de la paroisse Michel Angella, s'est terminée selon les dernières volontés du défunt par un «Happy Days» d'Aretha Franklin repris en coeur dans les ruelles du Vieux-Nice par la foule qui l'accompagnait sous une pluie glacée vers sa dernière demeure.

Echarpe orangée et manteau noir, «Bébel», l'un des acteurs fétiches du réalisateur, est arrivé aux funérailles de son ami à bord d'un flamboyant coupé sport rouge, accompagné de son fils Paul et de l'acteur Charles Gérard («Le guignolo», «Flic ou voyou»).

Avant d'entrer sous les applaudissements de la foule dans l'édifice baroque niché au coeur du Vieux-Nice, l'acteur a confié son «émotion» en ce jour de deuil. «C'est triste, hein ! Mais on sera gai quand même, a-t-il ajouté, car Georges avait la gaieté», a-t-il dit, sourire aux lèvres.

«Un géant»

Aux côtés de la famille du réalisateur mort à Paris le 22 novembre à l'âge de 87 ans, on pouvait également apercevoir Rémy Julienne, qui a réalisé les cascades dans de très nombreux films de Lautner.

«C'était un géant, je pense toujours à lui, il me manque énormément. Viva Georges, ciao Georges !», a lancé à la cantonade l'acteur italien Venantino Venantini, l'une des dernières figures des «Tontons flingueurs».

«On a perdu quelqu'un de bien, un grand monsieur», a renchéri son compatriote Aldo Maccione. Comme réalisateur, «il n'avait qu'un défaut : le matin il nous disait de faire ça et une heure plus tard, il nous disait de faire autrement et quand on lui demandait pourquoi, il disait 'c'est plus naturel'. Et on le faisait !», s'est remémoré l'acteur avec nostalgie.

Né à Nice le 24 janvier 1926, Georges Lautner avait découvert dès l'enfance l'univers des salles obscures grâce à sa mère, la comédienne Renée Saint-Cyr, qui apparut dans plusieurs de ses films. En soixante ans de carrière, il avait une quarantaine de films à son actif. (ats/nxp)

Créé: 30.11.2013, 17h13

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.