Dimanche 23 février 2020 | Dernière mise à jour 03:09

Evénement Mister et Miss Suisse romande 2017 débordent d’énergie

Joël Casella et Yasmina Assal ont remporté samedi soir l’élection. Rencontre.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Quand vous lirez ces lignes, la réalité aura déjà rattrapé le Vaudois Joël Casella, élu samedi soir à Genève Mister Suisse romande 2017. Le jeune homme de 19 ans, étudiant à l’EPFL, passe aujourd’hui un examen d’algèbre linéaire et deux contrôles de chimie sont prévus mercredi et vendredi. «Mes études restent ma priorité. Je souhaite obtenir un master et un doctorat en génie chimique», confie-t-il. «Mon rêve professionnel est de travailler chez Tesla, qui fabrique des voitures électriques, et de développer de nouvelles batteries. Ce sera ma contribution pour préserver l’environnement». Modèle depuis ses 12 ans, Joël Casella doit à sa maman Carmela, ancienne mannequin, sa chevelure qui le rend immédiatement reconnaissables. «J’ai eu pendant longtemps le surnom de «Boucles d’or», lâche-t-il en riant. Avec ce titre de Mister, Joël Casella a gagné en prestance et surtout en confiance, mais il ne compte là-dessuis pour faire tomber les coeurs. «Je préférerais rencontrer une fille plus tard, et surtout qu’elle ne soit pas au courant pour cette victoire».

Avec la Neuchâteloise Yasmina Assal, 27 ans, nouvelle Miss Suisse romande en titre, la partition de l’amitié est bien entamée. Elle était la plus âgée des candidates en lice et avec un titre de Miss Neuchâtel 2015, il lui fallait conquérir d’autres horizons, «pour le dépassement personnel». Personnalité pétillante et drôle, Yasmina Assal se drape dans le mystère quant à sa situation amoureuse et détourne joyeusement la conversation sur sa passion de la danse, qui sied à merveille à ses jambes de 111 cm sur son mètre 71. Elle ne reprendra que samedi son travail de réceptionniste au casino de Neuchâtel, s’octroyrant quelques jours de repos.

Pour tous les deux, l’année qui s’ouvre sera une source de nouveaux défis, en particulier avec la voiture qui leur sera prêté durant leur règne. Yasmina Assal a désomais une raison de passer son permis, et Joël Casella de chercher l’élue de son coeur à travers tout le pays.

Créé: 23.01.2017, 06h51

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.