Mercredi 17 juillet 2019 | Dernière mise à jour 12:25

Louisiane Diana Ross n'a pas apprécié se faire fouiller à l'aéroport

La chanteuse a eu une mauvaise expérience à l'aéroport de La Nouvelle-Orléans. Elle a tweeté son désarroi après être passée à la douane.

«Je me sens violée», a déclaré Diana Ross au sujet de la fouille.

«Je me sens violée», a déclaré Diana Ross au sujet de la fouille. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Diana Ross s'en est prise à une employée de la sécurité de l'aéroport de La Nouvelle-Orléans, après s'être sentie «violée» par une fouille. La musicienne quittait la ville tôt dimanche après avoir joué au New Orleans Jazz and Heritage Festival. Cependant, la joie de son triomphe fut de courte durée.

A l'aéroport, elle a subi une fouille de la part d'une employée de la Transportation Security Administration (TSA). «OK, donc d'un côté à La Nouvelle-Orléans on me traite comme une noble, et à l'aéroport, comme une m*rde. Ça m'a donné envie de pleurer. Ce n'est pas à cause de ce qu'il s'est passé, mais comment ça s'est passé. Je me sens violée. Je peux toujours sentir ses mains entre mes jambes, devant et derrière (me disant que c'est son travail). Wow. Mes émotions sont diverses. J'essaie toujours de voir le bon côté des choses, mais je ne me sens pas bien là», a-t-elle écrit sur Twitter.

Malgré tout, la chanteuse a réussi à reprendre ses esprits, et quelques heures après, elle a partagé une vidéo d'elle sur scène, assurant à ses fans qu'elle allait «mieux».

Déjà en été 2018

Ce n'est pas la première fois que Diana Ross critique la TSA. L'été dernier, elle s'en était prise à deux agents qui avaient ouvert sa valise pour une fouille poussée. «Je ne peux pas dire que j'apprécie que des inconnus fouillent dans mes affaires, car ils ne remettent JAMAIS les choses comme je les avais rangées. C'est comme un viol, et je sais que je ne peux rien y faire. Outch», avait-elle tweeté à l'époque, avant de changer d'avis. «Je suis reconnaissante de pouvoir voler dans ces magnifiques avions, et je suis reconnaissante envers les pilotes et les équipes, et la sécurité mise en place pour nous. Je mets mes griefs derrière moi, et je reste reconnaissante pour chaque jour qui passe», avait-elle finalement écrit.

Créé: 07.05.2019, 06h48

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.