Mercredi 20 novembre 2019 | Dernière mise à jour 05:17

France Dubosc interpellé par 50 «gilets jaunes» après son spectacle

Le comédien très critiqué la semaine dernière, après ses multiples retournement de veste, a dû s'expliquer à Besançon devant une cinquantaine de manifestants.


Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La semaine dernière, à peine quelques jours après leur avoir apporté son soutien, Franck Dubosc dégommait les «gilets jaunes» dans une vidéo prise à la sortie de son spectacle à Lausanne (VD): «Les 'gilets jaunes' c'est du passé, Monsieur. Vous êtes trop haineux, trop hargneux. À dégager!»

Suite au scandale suscité par cette réaction et face aux menaces proférées contre lui et sa carrière sur les réseaux sociaux, Dubosc s'était empressé de s'expliquer et de retourner une nouvelle fois sa veste (ou son gilet) chez Hanouna, dans «TPMP».

Mais cette fois, Franck Dubosc s'est fait interpeller à la sortie de son spectacle donné à Besançon. Une cinquantaine de «gilets jaunes» lui ont demandé de mettre en place une cagnotte, avec d'autres artistes, afin de contribuer au règlement des amendes et des frais d'avocats des manifestants interpellés par la police.

Ecoutez ci-dessus les réponses du comédien.

Créé: 17.12.2018, 13h46

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.