Samedi 11 juillet 2020 | Dernière mise à jour 05:46

Royaume-Uni «Eternel célibataire», Hugh Grant se marie

L'acteur britannique, connu pour ses rôles de séducteur impénitent, va épouser sa compagne la Suédoise Anna Eberstein.

Hugh Grant va épouser sa compagne Anna Eberstein.

Hugh Grant va épouser sa compagne Anna Eberstein. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Hugh Grant met fin à 57 ans de célibat. Les bans du mariage ont été publiés à la mairie de Kensington et Chelsea, arrondissements huppés de l'ouest londonien où le couple possède une maison, a révélé le tabloïd The Sun. Selon la loi britannique, les bans doivent être publiés dans les trois semaines précédant la célébration.

A 57 ans, il s'agit du premier mariage de l'acteur, révélé par le film «Quatre mariages et un enterrement», et en couple depuis six ans avec Anna Eberstein, avec laquelle il a eu trois enfants.

Agée de 39 ans, sa future épouse est, elle, divorcée. Ancienne productrice pour la télévision américaine ESPN, elle est directrice au sein de l'enseigne suédoise de vêtements pour enfants Ace&Me.

Surnommé l'«éternel célibataire» par la presse britannique, Grant a par le passé entretenu plusieurs relations très suivies par les tabloïds, avec l'actrice et mannequin britannique Liz Hurley ou la productrice Jemima Goldsmith. Il a également eu deux enfants avec l'actrice chinoise Tinglan Hong.

«Un vieil homme, triste et solitaire»

Dans un entretien au Daily Mirror, quelques mois avant son cinquantième anniversaire, il avait exprimé sa crainte de devenir «un vieil homme, triste et solitaire».

Très présent sur les écrans de cinémas dans les années 1990 et 2000, salué pour ses prestations dans «Coup de foudre à Notting Hill», «Le journal de Bridget Jones» ou «Love Actually», il vient de recueillir les éloges unanimes de la presse britannique pour sa prestation dans une mini-série télévisée de la BBC.

Dans A Very English Scandal, au premier épisode diffusé dimanche, il figure Jeremy Thorpe, étoile montante du Parti libéral dans les années 60/70 qui avait essayé de faire taire par tous les moyens un ex-amant menaçant de révéler leur liaison, entrainant sa chute.

Extrait de «Coup de foudre à Notting Hill»

(afp/nxp)

Créé: 21.05.2018, 12h39

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.