Mardi 16 juillet 2019 | Dernière mise à jour 16:26

Amour Eva Mendes: Ryan Gosling l'a convaincue d'avoir des enfants

L'actrice a ressenti subitement l’envie de fonder une famille après avoir rencontré son compagnon.

«Cela a fait sens pour moi d’avoir… pas des enfants mais ses enfants. C’était très spécifique pour moi», a-t-elle expliqué à «Women's Health».

«Cela a fait sens pour moi d’avoir… pas des enfants mais ses enfants. C’était très spécifique pour moi», a-t-elle expliqué à «Women's Health». Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Eva Mendes ne voulait pas d’enfants avant de rencontrer l’homme de sa vie, à savoir Ryan Gosling. Alors qu’ils ont commencé à sortir ensemble en 2011 après s’être rencontrés sur le tournage de« The Place Beyond the Pines», les deux stars partagent aujourd’hui deux enfants, Esmeralda, 5 ans, et Amada, 2 ans.

En effet, Eva Mendes avait déclaré par le passé ne pas ressentir un besoin urgent d’avoir des enfants. Mais comme elle l’a confié lors d’un entretien accordé à «Women’s Health», l’actrice s’est depuis largement ravisée. «C’était la chose la plus éloignée de mon esprit», a-t-elle déclaré, ajoutant qu’avant Ryan Gosling elle ne se voyait pas devenir mère. «Ryan Gosling est arrivé. Je veux dire, le fait de tomber amoureuse de lui. Puis ça a fait sens pour moi d’avoir… pas des enfants mais ses enfants. C’était très spécifique pour moi», a-t-elle expliqué.

Naissance restée secrète

L’actrice et créatrice de vêtements aborde rarement le sujet de son couple, et elle et son compagnon ont même été jusqu’à garder secrète la naissance de leur première fille pendant plusieurs mois. Mais elle a accepté de faire une petite exception ici. «On commence seulement à sortir du mode survivant. Je commence à me sentir de nouveau comme une personne», a-t-elle déclaré, ajoutant qu’elle avait pu compter sur l’aide de sa famille et de celle de Ryan Gosling. «Mon coeur va vers les femmes qui font ça toute seule, a continué Eva Mendes. A la base, je viens d’un foyer monoparental; et même si j’aime mon père, ma mère a largement élevé seule quatre d’entre nous. Chaque jour est une véritable expérience d’apprentissage – ils vous mettent à l’épreuve de tellement de manières. Je suis leur mère. Je dois les élever, et, je l’espère, c’est ce que je fais la plupart du temps. Mais parfois ça rend vraiment fou.»

Créé: 23.04.2019, 13h21

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.