Mercredi 18 septembre 2019 | Dernière mise à jour 08:41

Clap de fin Ewan McGregor a officiellement divorcé

L'acteur a officiellement divorcé de sa femme Eve Mavrakis. Le couple s'est brisé, après une histoire d'amour de vingt ans.

Ewan McGregor a officiellement divorcé d'Eve Mavrakis, après vingt ans d'amour.

Ewan McGregor a officiellement divorcé d'Eve Mavrakis, après vingt ans d'amour. Image: Visual

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'histoire d'amour entre Ewan McGregor et Eve Mavrakis est définitivement terminée. D'après TMZ, l'acteur aurait signé les papiers du divorce, mettant fin à un couple qui aura duré vingt ans.

Les premières rumeurs de séparation remontent en octobre dernier quand l'acteur a été photographié en train d'embrasser l'actrice Mary Elizabeth Winstead dans un café de Londres.

D'autres sources avaient révélé que le couple était déjà en rupture au début de l'été. Dans les papiers du divorce, l'acteur demande une garde partagée des trois enfants encore mineurs.

L'avocat d'Eve Mavrakis demande, quant à elle, une garde unique avec des droits de visites pour Ewan. Ce dernier offre aussi de payer une pension alimentaire.

Lors de la cérémonie des «Golden Globes» du 7 janvier dernier, durant laquelle il avait été récompensé par le prix de la meilleure performance pour son double rôle dans la série «Fargo», Ewan McGregor avait pris un moment pour remercier son ex-femme et déclarer son amour à ses trois enfants.

Créé: 21.01.2018, 13h22

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.