Samedi 17 août 2019 | Dernière mise à jour 22:26

Etats-Unis Felicity Huffman plaide coupable: «J'ai honte»

L'actrice américaine se pose en femme désespérée: elle reconnaît avoir versé des pots-de-vin pour faciliter l'entrée de sa fille dans une université prestigieuse.

L'actrice Felicity Huffman, ici en compagnie de son mari, William H. Macy.

L'actrice Felicity Huffman, ici en compagnie de son mari, William H. Macy. Image: Starface

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'actrice américaine Felicity Hufman a endossé à nouveau son rôle de femme désespérée qui l'avait rendu célèbre au début des années 2000 et choisissant, lundi, de plaider coupable d'avoir versé des pots-de-vin pour faciliter l'entrée de sa fille dans une université prestigieuse: «J'ai honte de la douleur que j'ai causée à ma fille (qui n'était pas au courant), ma famille, mes amis, mes collègues et au monde éducatif», a dit la comédienne.

«Je veux m'excuser auprès d'eux et, tout particulièrement, auprès des étudiants qui travaillent dur tous les jours pour entrer à l'université, et de leurs parents qui font d'immenses sacrifices pour les soutenir, avec honnêteté», a-t-elle ajouté.

13 sur 33

Au total, 13 parents parmi les 33 inculpés de corruption ont accepté de plaider coupable dans ce dossier très médiatique, a annoncé lundi le procureur fédéral de Boston, Andrew Lelling. Parmi eux ne figure pas la comédienne Lori Loughlin («La fête à la maison»), l'autre vedette de cette affaire.

L'ancien patron d'une société spécialisée dans la préparation aux examens, William Singer, avait mis sur pied un système bien rôdé, de la triche aux examens jusqu'à la corruption d'entraîneurs sportifs universitaires, qui plaidaient pour l'entrée des candidats dont on leur soumettait le nom.

Femme désespérée

Devenue vedette mondiale après son passage dans la série «Desperate Housewives» (2004-2012), Felicity Huffman a accepté de plaider coupable d'association de malfaiteurs en vue de transférer des fonds dans un but frauduleux.

Elle devra le faire formellement, de même que les 12 autres parents ayant également choisi de plaider coupable, devant un juge fédéral de Boston à une date ultérieure, qui n'a pas encore été précisée.

Procès contourné

Ce chef d'accusation est passible de 20 ans de prison et d'une amende de 250 000 dollars.

Cette démarche lui évite un procès et, selon toute vraisemblance, devrait lui valoir une peine réduite, car la reconnaissance de culpabilité est d'une importance majeure dans le système judiciaire américain.

Resultats falsifiés

Selon l'acte d'accusation, la comédienne aurait versé 15 000 dollars à la fondation de William Singer pour que les résultats d'examen de sa fille aînée soient falsifiés.

«J'accepte pleinement ma culpabilité et la responsabilité de mes actions, avec regret et honte de ce que j'ai fait», a écrit l'actrice dans la déclaration qui a suivi l'annonce de sa décision de plaider coupable.

Première déclaration

Le mari de Felicity Huffman et père de ses deux filles est l'acteur William H. Macy, habitué des seconds rôles au cinéma et héros de la série «Shameless».

Felicity Huffman avait comparu mercredi devant un tribunal fédéral de Boston, de même que d'autres parents, mais n'avait jusqu'ici pas fait de déclaration et pas indiqué si elle entendait plaider ou non coupable.

L'organisation criminelle aurait reçu 25 millions de dollars au total de parents désireux de voir leurs enfants admis dans des universités prestigieuses telles que Yale, Georgetown, Stanford, l'université de Californie du Sud (USC), l'université du Texas, UCLA et l'université de Wake Forest.

Au total, 33 parents ont été inculpés pour avoir eu recours aux services de William Singer, moyennant le paiement de sommes allant jusqu'à 6,5 millions de dollars. (AFP/Le Matin)

Créé: 09.04.2019, 09h59

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.