Samedi 11 juillet 2020 | Dernière mise à jour 03:56

Vaud Un finaliste de «Top chef» au resto du Lausanne Palace

Franck Pelux, brillant candidat et finaliste de «Top Chef» 2017, va succéder à Edgard Bovier, en juillet prochain.

Franck Pelux s'était distingué dans «Top Chef», en 2017.

Franck Pelux s'était distingué dans «Top Chef», en 2017. Image: M6

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Un grand changement va bientôt s'opérer au Lausanne Palace. Le chef étoilé valaisan Edgard Bovier va quitter l'établissement le 27 juin prochain, seize ans après en avoir pris les commandes et créé la fameuse Table d'Edgard, saluée par les critiques gastronomiques.

A 65 ans, Edgard Bovier s'en va rejoindre Rougemont, non loin de Gstaad.

Et c'est Franck Pelux, brillant candidat et finaliste de «Top Chef» 2017, qui va s'installer au Lausanne Palace, révèlent les Dernières Nouvelles d'Alsace.

Le jeune chef entendait tout d'abord rester en Alsace: «On a essayé, on a cherché un projet qui nous ressemble dans la région. Et particulièrement à Strasbourg, où on était en discussion avec la Ville. Mais c’est tombé à l’eau», explique-t-il, au bras de son épouse, à nos confrères.

Et d'ajouter: «On ne part pas loin. Ça a aussi pesé dans la balance. On s’est fait des amis en Alsace, on y reviendra manger des tartes flambées ! Et on accueillera les Alsaciens avec une attention toute particulière là-bas.»

L.S.

Créé: 29.05.2020, 07h25

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.