Lundi 18 novembre 2019 | Dernière mise à jour 03:07

Ingrid Chauvin «Des fois, on a envie de se jeter par la fenêtre»

L'actrice revient sur la mort de sa fille Jade et confie comment elle tente de surmonter sa douleur.

Image: Visual Press Agency

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Avant ce drame, sincèrement, j'aurais pensé qu'il était impossible de vivre après ça»: dans Gala, Ingrid Chauvin raconte son calvaire depuis le décès, le 25 mars 2014, de sa fille de 5 mois, Jade. «J’avance comme je peux. Je me force à regarder devant, à rester debout pour ma fille. Parce qu’en cinq mois et demi, Jade m’a prouvé qu’elle était très forte. C’était un bébé très enthousiaste avec un caractère exceptionnel et je me sens obligée de faire face pour elle», explique l'actrice. «C’est vrai qu’il y a des moments où on a envie de se jeter par la fenêtre. Et puis on pense à son mari, à sa famille… Je ne veux pas entraîner ma mère et mes grands-parents qui ont été aussi très fragilisés, dans ma douleur. Ma force, je la puise aussi là, dans la volonté de ne pas déstabiliser davantage mon entourage.»

La perte de leur seul enfant a renforcé son mariage avec Thierry Peythieu, confie encore Ingrid Chauvin, 40 ans: «Cela aurait effectivement pu tout détruire. Nous, cela nous a renforcés à tout jamais». Selon elle, seul l'amour peut apaiser cette douleur. A condition de savoir communiquer, de tout se dire. «Par moments, la peine vous submerge comme un tsunami, on sait que l’on va vivre avec ça toute sa vie, c’est un combat de tous les jours. (...) Le mariage n’est rien à côté du lien qui nous unit désormais et qui durera jusqu’à la fin de nos jours, voire au-delà…» Depuis la mort de Jade, Ingrid Chauvin veut «être dans l'action»: elle s'est donc engagée pour l'hôpital Necker Enfants Malades et a vite repris le travail afin de s'occuper l'esprit. «Il faut juste que peu à peu j’apprivoise ma douleur, que j’apprenne à vivre avec. Je n’ai pas d’autre choix.»

Créé: 02.07.2014, 11h51

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.