Dimanche 15 septembre 2019 | Dernière mise à jour 08:59

Pop Frida, la brune d'Abba, devient vaudoise

La chanteuse du mythique groupe suédois a quitté Zermatt pour venir habiter au début de l'été à Genolier.

Anni-Frid Lyngstad, au premier plan, a connu la gloire avec Abba entre 1972 et 1982.

Anni-Frid Lyngstad, au premier plan, a connu la gloire avec Abba entre 1972 et 1982. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Mamma Mia, quelle histoire! Genolier, au-dessus de Gland, compte depuis le début de l'été une nouvelle personnalité: après Michel Platini et l'ancien coureur automobile Jackie Steward, c'est au tour d'Anni-Frid Lyngstad d'être venue s'établir dans la petite commune vaudoise. Entre 1972 et 1982, elle était plus connue sous le nom de Frida, voire sous la désignation de «la brune d'Abba», le mythique groupe pop suédois.

C'est le magazine «Bilan» qui révèle l'information ce mercredi. L'ex-chanteuse vient d'arriver dans la commune, mais elle habite en Suisse depuis 25 ans. Elle s'était d'abord établie à Fribourg en 1994 avec son troisième mari, le prince Heinrich Ruzzo Reuss, comte de Plauen. Lorsque celui-ci succombe à un cancer en 1999, à 49 ans seulement, elle part alors à Zermatt (VS). Selon «Bilan», son déménagement dans un appartement proche de la célèbre clinique de Genolier pourrait être lié à une opération orthopédique qu'elle a subie l'an dernier. Aujourd'hui âgée de 74 ans, la star est venue elle-même s'inscrire au contrôle des habitants, confirme le journal «24 heures». Elle se serait d'ailleurs montrée fort sympathique au guichet.

Anni-Frid Lyngstad lors de l'inauguration du Musée Abba à Stockholm en 2013. Photo AFP

Chanteuse à 13 ans

À la tête d'une fortune de plus de 200 millions de francs suisses, l'ex-star de la pop devenue princesse et comtesse par mariage, vivait à Zermatt avec son compagnon, également membre de la noblesse, le Britannique Henry Smith, 5e vicomte Hambleden. Mais Frida a connu des débuts difficiles. Née en Norvège en 1945 de la relation de sa mère avec un soldat allemand durant l'occupation du pays, elle grandit en Suède où sa mère l'a emmenée pour fuir les persécutions réservées aux femmes qui avaient couché avec l'ennemi. Orpheline à 2 ans, elle est élevée par sa grand-mère. A 13 ans, Anni-Frid débute déjà sa carrière musicale en devenant chanteuse de jazz. En 1963, elle monte son premier groupe, Anni-Frid Four, et épouse le bassiste, Ragnar Fredriksson, avec qui elle aura deux enfants.

En 1969, elle participe déjà à un concours pour trouver le titre qui représentera la Suède à l'Eurovision de la chanson. Si ce n'est pas elle qui l'emporte, elle y fait la connaissance de Benny Anderson, avec qui elle créera en 1972, suite à leur rencontre avec un autre duo, Agnetha Fältskog et Björn Ulvaeus, le groupe Abba. Vainqueur de l'Eurovision en 1974 avec la chanson «Waterloo», Abba connaîtra un succès planétaire jusqu'en 1982.

Elle perd sa fille

Mariée avec Benny Anderson de 1978 à 1981, Frida a ensuite continué sa carrière avec plusieurs albums solo, le dernier sorti en 1996. Mais en 1998, elle perd sa fille dans un accident de voiture aux États-Unis. En 2004, elle fait un bref retour artistique en enregistrant la chanson «The Sun Will Shine Again» avec Jon Lord, ancien claviériste de Deep Purple. Et, en 2015 à Zermatt, elle a prêté sa voix pour une chanson célébrant le 150e anniversaire de la première ascension du Cervin.

Créé: 21.08.2019, 10h59

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.